Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Soutien aux Rohingyas. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Soutien aux Rohingyas utilisez Lilo !

Soutien aux Rohingyas

Venir en aider à l'une des minorités les plus persécutées au monde selon l'ONU : les ROHINGYAS !

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

33 $
Nous, membres du collectif HAMEB, souhaitons apporter notre soutien aux Rohingyas en participant à la construction d'abris pour les réfugiés au Bangladesh

Le Collectif Halte Aux Massacres En Birmanie HAMEB : qui sommes nous ?

Nous, membres du Collectif HAMEB, sommes actifs pour la cause Rohingya depuis 2012

Tout a commencé en juin 2012, après que l’état d’urgence ait été décrété dans l’état d’Arakan (le 10 juin 2012), suite aux viols et aux massacres du bus perpétrés entre bouddhistes arakanais et musulmans rohingyas.
Cet événement d’une rare violence nous a poussé à nous informer plus en profondeur sur la situation dans ce pays, la Birmanie.

Nous nous sommes alors rendu compte que les conflits inter-religieux dans ce pays ne datent pas d’aujourd’hui et que les conditions de vie de certaines minorités ethniques et religieuses sont critiques et plus qu’alarmantes.
Cette situation dure depuis des décennies. En effet, les décideurs de la communauté internationale sont au courant mais ne font rien. Quant au peuple, c’est-à-dire nous, citoyens lambda, nous découvrons avec effroi ce qui se passe là-bas depuis tant d’années

Face à ce constat, un rassemblement a été organisé, au Trocadéro, sur le parvis des droits de l’homme, afin d’informer et de sensibiliser nos concitoyens de ce qui se passe dans ce pays dirigé par une junte militaire. Force était de constater le succès de cette entreprise et le manque cruel d’information dans les médias de communication vis-à-vis de la Birmanie : les quelques personnes connaissant l’existence de ce pays ne savaient même pas le situer sur une carte. Le seul élément qui vient à l’esprit des gens lorsqu’on leur évoque la Birmanie, c’est le prix Nobel de la Paix décerné à Aung San Suu Kyi en 1991 et qu’elle n’a reçu qu’en juin 2012 (avec 21 ans de retard).

Le Collectif HAMEB (Halte Au Massacre En Birmanie), est une association à but non lucratif, qui réunit plusieurs membres en France, en Belgique, en Suisse et en Malaisie. Crée en 2012, elle vient principalement en aide aux minorités ethniques persécutées en Birmanie ou réfugiées au Bangladesh, en Malaisie, en Thaïlande et en Indonésie.

Elle est surtout la pionnière en France à dénoncer les atrocités commises par des régimes et dictatures à l’encontre des minorités vulnérables telles que les Rohingyas, les Chins, Kamans…ect en Birmanie.

Le Collectif HAMEB entend mettre en place et user de tous les moyens à la disposition des sociétés civiles afin de défendre les droits de ces minorités délaissées par la communauté internationale, et s’efforce d’être leur porte parole pour exiger que justice soit faite !

Le Collectif HAMEB ainsi que ses antennes nationales et étrangères sont pleinement indépendants de tout courant politique ou institutionnel. L’ensemble de ses membres travaillent de manière totalement bénévole.

Constat des conditions déplorables dans lesquelles vivent les réfugiés Rohingyas

Plus d’un million de Rohingyas vivent aujourd’hui entassés dans le plus grand camp au monde, camp situé au Bangladesh.
La majorité des familles vivent dans des tentes à base de bâches en plastique en guise de refuge.

Les conditions des femmes Rohingyas dans ces camps sont inhumaines. Plus de 60 naissances par jour dûes à des viols de militaires, provoquant des décès de femmes, abandons de bébés par peur... etc

Notre objectif : construire des abris

Pour pallier à cette tragédie, nous construisons des abris en bambou (shelters) composés de 2 pièces à vivre et un espace de vie extérieur d’une surface de 20 m². Un abri héberge une famille de 6 personnes en moyenne.

Nous voudrons leur garantir la construction de toits sous lesquels les réfugiés pourraient trouver refuge.

Nous souhaitons également répondre au problème d'insalubrité des abris dans les camps en construisant pour eux des refuges dignes.

Notre association a pu construire 260 abris dans ce plus grand camp de réfugiés au monde (au Bangladesh).

De plus, nous réalisions régulièrement des distributions de colis alimentaires dans ce dernier. Et plusieurs forages y ont été effectués.

Qui sont les Rohingyas ?

Les bénéficiaires de ce projet sont les réfugiés Rohingyas au Bangladesh. Ceux-ci fuient leur pays d'origine à cause de la persécution dont ils font l'objet depuis des décennies.

Les Rohingya ou Rohingyasa sont un groupe ethnique de langue indo-européenne et de religion musulmane vivant principalement dans le nord de l’État d’Arakan, à l’ouest de la Birmanie. Les Rohingya se distinguent des Arakanais, de langue lolo-birmane et bouddhistes, qui forment la majorité de la population de l’Arakan. Le terme apparaît pour la première fois sous la forme de Rooinga et de Rovingaw dans un texte écrit en 1799 par le géographe et botaniste écossais Francis Buchanan-Hamilton sur les langues parlées en Birmanie. Le mot signifie « habitant du Rohang », nom donné anciennement à l’Arakan par les musulmans de ces régions.

L’origine de ce groupe est controversée. Les Arakanais et les Birmans bouddhistes les considèrent comme des musulmans originaires du Bengale oriental ayant migré en Birmanie pendant la période coloniale britannique ; eux-mêmes se disent originaires de l’État d’Arakan (ou Rohang dans le langage rohingya), dans l’ouest de la Birmanie.

Musulmans et considérés comme Bangladeshis, ils sont rejetés par une grande partie de l’ethnie majoritaire de Birmanie (environ 70 %), les Bama, pour qui l’identité birmane est inséparable de la religion bouddhiste et chez qui une « indianophobie » est largement répandue pour des raisons historiques. La majorité de ceux qui fuient la violence ou la misère a cherché à rejoindre par mer des pays ou régions à majorité musulmane (Bangladesh, Malaisie, sud de la Thaïlande et Indonésie). Beaucoup ont été victimes de passeurs, détenus sur des embarcations précaires, soumis à des demandes de rançons. Le conflit en cours depuis 2016 a conduit à un exode massif et sans précédent de la majorité des Rohingyas vers le Bangladesh où la plupart se retrouvent dans des camps de réfugiés, installés à proximité de la frontière dans la région de Cox’s Bazar comme Kutupalong.

Source : WIKIPEDIA


Lien du site: http://hameb.org/

Date Montant HT
Mois en cours 10.1133 $ (estimation)
Reste à payer 26.9688 $
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes