Phoques en baie d’OrneLe saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso . Tous les soutiens comptent !

Pour aider à financer Phoques en baie d'Orne utilisez Lilo !

Phoques en baie d’Orne

Suivre et protéger le groupe de phoques de la baie d'Orne (Calvados) en impliquant les usagers de la baie.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet
973 $
$
Le Groupe Mammalogique Normand (GMN) met en place un suivi des phoques veaux-marins fréquentant la baie d'Orne et souhaite impliquer les usagers de la baie dans cette démarche.

Le Groupe Mammalogique Normand

Mammifères terrestres, marins ou aquatiques, la Normandie compte de nombreuses richesses. Le Groupe Mammalogique Normand (GMN) est une association de bénévoles soutenus par une équipe salariée de 8 personnes, œuvrant à la connaissance et à la protection des mammifères sauvages à travers toute la Normandie.

Dès sa création en 1978, le GMN s'est activement mobilisé pour l'étude et la protection des mammifères marins. Les actions historiques incluent la mise en place de programmes d'étude et de suivi des populations, l'animation de réseaux d'observateurs en mer et sur le littoral, la sensibilisation du grand public à la diversité et à la vulnérabilité des mammifères marins, ou encore la publication d'ouvrages de vulgarisation.

Les phoques et le GMN : une histoire ancienne

La Normandie abrite deux espèces de phoques : le Phoque veau-marin et le Phoque gris. Dès les années 1980, le GMN s’est intéressé à ces deux espèces. L’association a pour cela développé d’ambitieux projets pour améliorer les connaissances sur ces espèces dont le statut en Normandie était alors peu documenté :

- les opérations phoques, débutées en 1985 ;

- la participation, à partir de 1989, aux recensements de la population de phoques de la baie de Somme ;

- une campagne aérienne en 1991 pour le recensement des Phoques gris et veaux-marins en Normandie, en collaboration avec le Groupe Ornithologique et naturaliste du Nord Pas de Calais (GON) et le Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux de Picardie (GEPOP, aujourd’hui Picardie Nature) ;

- l’étude des Phoques veaux-marins en baie des Veys, en étroite collaboration avec la Réserve Naturelle de Beauguillot (Manche) ;

- l’étude des Phoques veaux-marins en baie du Mont-Saint-Michel dans le cadre du projet de rétablissement du caractère maritime de la baie du Mont-Saint-Michel (Manche).

Grâce à un important réseau d’observateurs (bénévoles et usagers de la mer), l’association a ainsi centralisé au niveau régional de nombreuses observations, qui ont permis d’actualiser de façon approfondie les informations écologiques, biologiques et démographiques des deux espèces de phoques présentes en Normandie.

Les phoques de la baie d'Orne : suivi et protection

Deux colonies reproductrices de Phoque veau-marin sont à ce jour identifiées en Normandie : en baie du Mont-Saint-Michel et en baie des Veys, dont les effectifs sont en augmentation. L’espèce semble également coloniser le littoral normand, avec une présence de plus en plus régulière en baie d’Orne et en estuaire de Seine/76.

La récente fréquentation de la baie d’Orne est un phénomène à suivre de près, ce secteur pouvant s’avérer être une zone d’échange entre les deux populations régionales du Nord et de la Normandie. Sa localisation, au cœur même d’un secteur extrêmement fréquenté par l’Homme, via les loisirs de plein air et les activités professionnelles tournées vers la mer, permet ici d’étudier finement les interactions naissantes entre la présence de ces animaux sauvages et les acteurs du secteur.

Le GMN souhaite mettre en place un programme d’étude sur les phoques veaux-marins de la baie d’Orne afin de répondre à des objectifs définis :

- Améliorer les connaissances sur le groupe présent en baie d’Orne ;
- Sensibiliser les usagers de la baie à la présence de cette espèce et à son rythme de vie ;
- Intégrer et accompagner les usagers de la baie dans la prise en compte de l’espèce.

Aidez-nous à financer la surveillance estivale !

Au vu de la fréquentation touristique de la baie d’Orne en été et de la sensibilité des phoques à cette période, une opération de « surveillance estivale » est nécessaire afin de limiter les risques de dérangements. De mi-juin à début septembre, des bénévoles participeront au suivi, à la protection des zones de repos des phoques, et à l’animation de points d’observations à l’intention du public. Chaque goutte d’eau permettra de mener à bien ce projet, avec notamment, le financement de matériel pour les bénévoles (t-shirts, longue-vue) et de supports de sensibilisation pour le grand public


Lien du site: http://www.gmn.asso.fr/

7 days ago

Mon projet pour la planète

photo Pour aller plus loin dans le suivi des phoques et la sensibilisation des promeneurs dans l'estuaire de l'orne, le GMN participe à l'appel à projet du Ministère de la transition écologique et solidaire : Mon projet pour la planète.
Vous pouvez de nouveau apporter votre soutien au projet Phoque en votant pour celui-ci et d'autres projets exemplaires pour la protection de l'environnement.
Les votes sont ouverts jusqu'au 11 mai !

19 days ago

Phoques en baie d'Orne

photo Grâce à vos gouttes d'eau nous avons pu financer l'impression de plaquettes de sensibilisation à destination du grand public. Ces plaquettes reprennent l’historique de la présence des phoques en baie d’Orne, donnent des clés pour identifier les deux espèces (Phoque veau-marin et Phoque gris) ainsi que des recommandations de « bonne conduite » afin de limiter le dérangement.

Date Montant reçu HT
30/04/2018 13.4844 $ (à venir)
31/05/2018 59.5561 $ (à venir)
30/06/2018 398.9135 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.
Back to Top

Questions Fréquentes