Lilo est un moteur de recherche français qui vous permet de faire vos recherches web comme d’habitude, sans collecter vos données personnelles et en utilisant l’argent de la publicité pour financer gratuitement des projets sociaux et environnementaux.

En savoir plus

Pour aider à financer Médecins du Monde utilisez Lilo !

Médecins du Monde

Urgence COVID-19 : N'oublions pas les populations vulnérables

Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

52 095 $

URGENCE COVID-19 : Vos dons nous permettent de nous aider à réduire l’épidémie

Face à l’épidémie de coronavirus, il est primordial de protéger les personnes à la rue ou mal-logées car leurs conditions de vie augmentent considérablement le risque de tomber malade.
Pour y parvenir, nos équipes en régions, participent activement à l’effort collectif de lutte contre l’épidémie, en particulier pour les personnes à la rue ou mal-logées.
Chaque jour, nos salariés et nos bénévoles multiplient les maraudes pour aller à leur rencontre, les informer, leur transmettre les gestes de prévention et la conduite à tenir en cas de symptôme.
Si un cas suspect est détecté, nos équipes font le lien pour que la personne soit prise en charge dans un centre d’isolement sanitaire.

Pour plus d’informations sur nous actions et nous soutenir, rendez-vous sur notre site https://www.medecinsdumonde.org/fr


Médecins du Monde : Une association de militants actifs

Soigner, témoigner et accompagner le changement social sont les objectifs que se donne Médecins du Monde, en France et à l’international.
À partir de programmes médicaux innovants et grâce à un travail de plaidoyer, Médecins du Monde met les personnes exclues et leurs communautés en capacité d’accéder à la santé, tout en se battant pour un accès universel aux soins.
Médecins du Monde milite pour un monde où tous les obstacles à la santé auront été abolis, un monde où la santé sera reconnue comme un droit fondamental.
Pour financer ses actions, Médecins du Monde s’appuie sur la générosité du public. Plus de 50% du budget est issu de dons privés.

ICI, en France : aider les personnes exclues de la santé

En France, l’accès aux soins des personnes défavorisées est de plus en plus difficile. Médecins du Monde met en place des solutions adaptées pour ces publics : centres de soins offrant un accueil médico-social mais aussi actions mobiles destinées à aller à la rencontre des personnes les plus isolées sur leurs lieux de vie (rue, bidonvilles, squats…).
Médecins du Monde agit en France à travers un réseau de 15 délégations régionales. Au total, 62 programmes sont conduits sur 32 sites.

15 Centres d’Accueil, de Soins et d’Orientation
En France, 15 Centres d’accueil, de soins et d’orientation (CASO) permettent d’accueillir, de soigner gratuitement les personnes démunies et de les aider à rétablir leurs droits.
Ces espaces d’accueil médico-sociaux mènent aussi des actions mobiles pour aller à la rencontre des personnes les plus isolées sur leurs lieux de vie (rue, bidonvilles, squats…) : sans domiciles fixes, migrants, habitants des squats et bidonvilles, travailleurs du sexe, usagers de drogues, personnes incarcérées, mineurs isolés et habitants des zones sensibles.

Lutter contre les inégalités de santé
Depuis 1986, Médecins du Monde intervient en France pour faciliter l’accès aux soins des populations les plus vulnérables. Grâce à son expérience du terrain, Médecins du Monde interpelle les pouvoirs publics pour lever les obstacles (financiers, administratifs...) à l’accès aux soins.

LA-BAS : soigner et accompagner les populations vulnérables partout dans le monde

En contexte de conflits ou de catastrophe naturelle, en zone de violences internes, dans les déserts médicaux, Médecins du Monde intervient sur tous les continents pour soigner et accompagner les populations en souffrance.
Médecins du Monde conduit des actions dans le monde au travers des 16 associations de son réseau international. Au total, Médecins du Monde France mène à l’international 60 programmes dans 38 pays.

Des missions d’urgence : suite à une catastrophe naturelle, à une épidémie ou à un conflit, Médecins du Monde apporte une aide immédiate sur le terrain et porte secours aux populations.

Des programmes de long terme : une fois l’urgence passée, les activités sont maintenues afin de participer à l’effort de reconstruction du pays. La formation d’équipes médicales et les liens avec les partenaires locaux garantissent le suivi des projets dans la durée.

5 priorités d’action pour accompagner les populations en souffrance
Sur le terrain, migration, réduction des risques, santé sexuelle et reproductive, crises et environnement nocif constituent cinq champs d’action prioritaire.
1. Migrants et déplacés : Soutien et accompagnement des populations migrantes à chaque étape de leur parcours d’exil. (Bangladesh, Mexique, Pakistan, etc…)
2. Santé sexuelle et reproductive : Respect des droits sexuels et reproductifs et accès aux services de santé. (Côte d’Ivoire, Bulgarie, RDC, etc…)
3. Réduction des risques : Prévention des pratiques à risques (usagers de drogues, personnes se prostituant) et accès aux traitements (Birmanie, Kenya, etc…)
4. Crises et urgences : Réponse aux urgences liées à des conflits et à des catastrophes naturelles (Nigeria, Syrie, etc…). Personnes exposées à un environnement nocif
5. Santé et environnement : Protection et réduction des risques d’exposition aux substances toxiques sur les lieux de vie et de travail (Philippines, Népal, etc…)

Equivalences de don

3 € = 1 test de dépistage VIH
11 € = 1 kit hygiène (1 trousse / 1 brosse à dents / 1 tube de dentifrice / 1 savon / 1 rasoir / 1 serviette)
15 € = 1 sac de couchage résistant à -10°C
18 € = coût moyen d'une consultation médicale, psy ou sociale dans un CASO (avec des bénévoles professionnels)
20 € = 1 trousse de secours utilisée dans la rue dans le cadre des missions SDF
40 € = Soins et médicaments nécessaires à 1 enfant ou 1 adulte dans un de nos centres
50 € = coût d’une maraude


Lien du site: https://www.medecinsdumonde.org/fr

7 days ago

UNE PÉTITION POUR RAPPELER À L’ETAT SON DEVOIR DE PROTECTION FACE AU CORONAVIRUS

photo Face à la crise Covid-19, Médecins du Monde est mobilisé pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables, écartées du système de santé. En cette période de déconfinement, l’association rappelle au gouvernement, par une vidéo d'interpellation et une pétition, sa responsabilité de protéger les personnes précarisées qui doit être appliquée au-delà d’un contexte de pandémie nationale.


La vidéo de Médecins du Monde : https://bit.ly/3d6NA3y
La pétition : https://bit.ly/2LSE5JE

DES GESTES BARRIÈRES DIFFICILEMENT APPLICABLES POUR LES PERSONNES PRÉCAIRES
Depuis le début de l’épidémie Covid-19 en France, le gouvernement rappelle quotidiennement aux Français et Françaises les gestes barrières à respecter pour protéger et se protéger du coronavirus. Or, ces gestes à priori simples peuvent être difficilement applicables pour des personnes vivant dans des habitats précaires (bidonvilles, squats, campements ou à la rue) où l’accès à l’eau est rare et la distanciation sociale impossible à mettre en œuvre. Comment demander à une personne vivant à la rue de se laver régulièrement les mains ?

UNE CRISE QUI EXACERBE LES INÉGALITÉS DE SANTÉ EN FRANCE
Depuis 40 ans, Médecins du Monde témoigne au quotidien des situations de précarité auxquelles les personnes sont confrontées et des entraves à leur accès aux soins en France comme à l’international. En France, l’association plaide pour un système de soins accessible à toutes et tous, inclusif, solidaire et pérenne. Cette crise sanitaire est venue exacerber les inégalités de santé et a mis en évidence les dysfonctionnements profonds du système de santé en France, que l’association n’a cessé de dénoncer.

En parodiant la vidéo d’alerte coronavirus du Ministère des Solidarités et de la Santé, Médecins du Monde réclame au gouvernement des mesures fortes et immédiates pour permettre un accès aux soins effectif pour toutes et tous :

DÉLIVREZ À TOUS DES MASQUES ET TESTS GRATUITS
Depuis le 11 mai 2020, les masques sont fortement recommandés voire obligatoires dans l’espace public. Or, les personnes en situation de précarité durement touchées par la crise sanitaire du coronavirus ont beaucoup de difficultés à s’en procurer et encore moins gratuitement. Les personnes isolées et précarisées ne doivent pas être exclues et doivent avoir accès aux tests en cas de symptômes puis être isolées. Cela passe par exemple par le renforcement des actions mobiles de repérage pour permettre aux personnes à la rue, en bidonvilles ou en campements d’y avoir accès. La gratuité des masques pour ces personnes doit être assurée en plus d’un accès aux tests en cas de symptômes.

DONNEZ ACCÈS À L’EAU ET À L’HYGIÈNE POUR TOUS
L’accès à l’eau et à l’hygiène sont des déterminants de santé essentiels. Pendant la crise du coronavirus, un effort a été engagé par les pouvoirs publics dans ce domaine : il a fallu une épidémie pour que l’accès à l’eau soit enfin considéré comme essentiel et vital. Mais cet effort reste souvent insuffisant, comme à Mayotte et en Guyane. Au-delà de l’épidémie, l’accès à l’eau doit être considéré comme un droit et les autorités doivent tout mettre en œuvre pour garantir un accès à l’eau pour toutes et tous, en toutes circonstances.

METTEZ À LA DISPOSITION DE TOUS UN HÉBERGEMENT OÙ SE CONFINER
92% des personnes vues dans les centres de santé de Médecins du Monde vivent en habitat très précaire (à la rue, en bidonville, squat ou campement hébergement temporaire). Il est évident que les personnes sans domicile ou en habitat précaire sont exposées à des risques plus importants pour leur santé. Il est nécessaire que des solutions d’hébergement pérennes, immédiates et adaptées soient mises en place pour toutes ces personnes.

GARANTISSEZ À TOUS UN ACCÈS GRATUIT AUX SOINS
Les personnes étrangères précaires ont des difficultés d’accès aux soins (accès difficile à la couverture maladie, absence d’interprétariat, refus de soins de personnes sous l’Aide Médicale d’Etat, stigmatisation des plus pauvres etc.). Elles souffrent pourtant de problèmes de santé, souvent liés à la précarité, au non-accueil en France etc., qui exigeraient que leur accès au système de santé soit facilité. Pourtant ces derniers mois, le gouvernement n’a eu de cesse de remettre en cause les dispositifs d’accès aux soins des personnes étrangères vulnérables. En période de crise, ces restrictions renforcent les difficultés d’accès aux soins, alors qu’on devrait plus que jamais garantir un accès aux soins pour tous. C’est pourquoi, Médecins du Monde demande la création d’une couverture santé universelle et la fin des mesures restrictives qui entravent l’accès aux soins des personnes sans papiers.
Pour défendre ces mesures urgentes, l’association lance une pétition en ligne et invite les citoyens et citoyennes et l’ensemble de la société à faire entendre leurs voix en la signant sur : https://www.medecinsdumonde.org/fr/etatresponsable
Sauvez des vies, prenez vos responsabilités
#ÉtatResponsable

34 days ago

Médecin du Monde

photo Notre ONG, actrice de santé et de solidarité internationale présente dans 30 pays, maintient et adapte ses activités pour faire face à la propagation du coronavirus (Covid-19) dans le monde. Nos équipes poursuivent leurs actions auprès des populations les plus vulnérables et leur appui aux systèmes de santé des pays menacés par cette pandémie.

TOUS LES CONTINENTS SONT TOUCHÉS PAR LE CORONAVIRUS
Depuis la fin de l'année 2019, le monde est frappé par une pandémie de coronavirus. Si l’Europe est le centre de la pandémie, l’ensemble des continents sont impactés. Médecins du Monde est particulièrement inquiète de la situation sanitaire dans ses terrains d’intervention en Italie, au Pakistan, aux Philippines, en Palestine, en Égypte, en Irak, au Liban, en Syrie et au Yémen. Aujourd’hui, le contexte sanitaire est extrêmement préoccupant en Afrique, continent mal armé pour faire face à une crise sanitaire, où la pandémie de coronavirus progresse dans l’ensemble des pays. Le 1er avril, seul 5 pays africains ne comptabilisent pas de cas de coronavirus, mais ce chiffre est discutable au vu de la faiblesse des moyens mis en oeuvre pour le dépistage.

L'ÉPIDÉMIE DE CORONOVIRUS SE PROPAGE DANS DES PAYS DÉJÀ FRAGILISÉS PAR UN SYSTÈME DE SANTÉ DÉFAILLANT
« Au Covid-19 s’ajoutent d’autres problématiques d’accès aux soins (hôpitaux sous-dimensionnés voire inexistants, manque de personnels et matériel médical, peu d’accès à l’eau potable) et d’autres maladies. La propagation de l’épidémie de coronavirus au sein de pays déjà fragilisés par un système de santé défaillant et des conflits armés aura des conséquences sanitaires désastreuses », alarme Julien Bousac, directeur des opérations internationales de Médecins du Monde. Il ajoute : « Dans ces contextes très précaires, les gestes barrières pour limiter la propagation de l’épidémie sont difficilement applicables et le confinement obligatoire est quasi-impossible, tout particulièrement dans les camps de réfugiés où la proximité est la norme ».

Pour répondre au mieux aux enjeux sanitaires actuels, nous adaptons nos activités aux besoins des populations sur chaque zone d’intervention par : un soutien aux systèmes de santé publique, des activités d’information et de prévention, de la fourniture de matériel de protection, l’organisation de e-consultations médicales ou psychosociales, des sensibilisations à travers les réseaux sociaux et de webchat.

L’ACTION OPÉRÉE PAR MÉDECINS DU MONDE AU MOYEN-ORIENT FACE AU CORONAVIRUS
C’est le cas par exemple au Moyen-Orient, l’une des zones les plus touchées par l’épidémie de coronavrius. Dans cette région, nos activités se poursuivent, notamment en santé mentale et soutien psychosocial, tout en adaptant notre réponse au contexte. Nous soutenons les autorités sanitaires en fournissant du matériel de protection pour les soignants, notamment en Irak et en Palestine où la situation est préoccupante.

EN IRAK L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS SE PROPAGE
En Irak, le 1er avril, près de 700 cas de coronavirus ont été confirmés. La situation sanitaire se dégrade jour après jour. Pour y faire face, nos équipes mettent en œuvre une réponse adaptée, notamment dans le camp de déplacés de Chamesku. Dans ce camp, plus de 27 000 personnes, principalement Yézidis, survivent après avoir fui les combats et les attaques de l’état islamique. Médecins du Monde travaille également avec des relais communautaires pour diffuser des messages de prévention, former et accompagner le personnel soignant du Ministère de la Santé et fournir du matériel de protection et du gel hydroalcoolique.
« En Irak, près de 700 cas de coronavirus ont été confirmés. »

EN PALESTINE LE CORONAVIRUS MENACE UN SYSTÈME DE SANTÉ DÉJÀ PRÉCAIRE
En Palestine, en Cisjordanie et à Gaza, le système de santé est déjà très fragile et ne pourra pas survivre à une épidémie telle que celle du coronavirus. Dans ce pays, Médecins du Monde poursuit ses activités d’appui psychosocial et fournit du matériel de protection au Ministère de la Santé.

Nos équipes restent vigilantes sur l’évolution de la propagation du virus dans ces zones aux systèmes de soins affaiblis et où l’épidémie aura des conséquences sanitaires et sociales considérables.

Date Montant HT
31/12/2015 214.6267 $
31/01/2016 1510.2528 $
29/02/2016 888.8467 $
31/03/2016 284.2961 $
30/04/2016 244.9666 $
31/05/2016 189.9053 $
30/06/2016 204.5134 $
31/07/2016 183.1631 $
31/08/2016 203.3897 $
30/09/2016 258.451 $
31/12/2016 119.1122 $
28/02/2017 224.74 $
31/03/2017 529.2627 $
30/04/2017 785.4663 $
31/05/2017 861.8779 $
30/06/2017 856.2594 $
31/07/2017 1067.515 $
31/08/2017 1077.6283 $
30/09/2017 689.9518 $
31/10/2017 678.7148 $
30/11/2017 601.1795 $
31/12/2017 642.7564 $
31/01/2018 655.1171 $
28/02/2018 514.6546 $
31/03/2018 360.7077 $
30/04/2018 676.4674 $
31/05/2018 678.7148 $
30/06/2018 931.5473 $
31/07/2018 867.4964 $
31/08/2018 2017.0415 $
30/09/2018 698.9414 $
31/10/2018 892.2178 $
30/11/2018 479.8199 $
31/12/2018 1115.8341 $
31/01/2019 1505.758 $
28/02/2019 1605.7673 $
31/03/2019 1596.7777 $
30/04/2019 1773.1986 $
31/05/2019 1434.9649 $
30/06/2019 1536.0979 $
31/07/2019 1567.5615 $
31/08/2019 1432.7175 $
30/09/2019 1266.4099 $
31/10/2019 1045.041 $
30/11/2019 995.5982 $
31/12/2019 2304.7087 $
31/01/2020 1270.9047 $
29/02/2020 1741.735 $
31/03/2020 1856.3524 $
30/04/2020 1730.498 $
31/05/2020 1822.6414 $ (programmé)
30/06/2020 1082.1231 $ (programmé)
31/07/2020 1239.4411 $ (programmé)
Mois en cours 6951.88242 $ (estimation)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes