Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso La Ferme des Rescapés. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer La Ferme des Rescapés utilisez Lilo !

La Ferme des Rescapés

Sauver des animaux abandonnés, maltraités, menacés d'euthanasie, destinés à l’abattoir ou voués à une mort certaine

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

298 $
Dans notre refuge, 600 rescapés vivent en semi-liberté sur 29 hectares, dans le sud de la France (Lot).

Un refuge pas comme les autres !

Fondée en 2009 et gérée par Verena Fiegl et sa fille Morlind, avec l’appui de bénévoles, la Ferme des Rescapés n'a rien de commun avec un refuge traditionnel. 600 animaux de compagnie et de ferme stérilisés/castrés, cohabitent sur 29 hectares de prairie et de bois. Les chiens vivent en meute libre, la maison d'habitation appartient aux chats, les animaux rescapés d'élevage sont libres et les équidés vivent en groupe. Notre refuge est un véritable havre de paix pour des animaux qui ont beaucoup souffert. Si l’association ne les avait pas pris en charge, la plupart seraient morts. Notre travail quotidien est immense.

Une lutte contre la misère animale, incommensurable et sans fin

La Ferme des rescapés lutte contre la misère animale et contre toutes les violences infligées aux animaux de compagnie : nombre élevé d’abandons et d’euthanasies injustifiées, actes de cruauté ou de négligence…
L’association s’oppose également à l’exploitation et à la mise à mort des animaux pour l’alimentation, l’habillement, les loisirs, la recherche, etc. Tous les ans, elle sauve des équidés et des animaux d’élevage en partance pour l’abattoir. La plupart avaient vécu enfermés.

Sauver un grand nombre d’animaux errants, maltraités et menacés

La Ferme des Rescapés s'est spécialisée dans l'accueil des chats sauvages, agressifs, handicapés ou testés FIV/FeLV positif. Ils arrivent de tout le pays. En effet, la France manque de structures adaptées pour eux. Pour eux, nous avons construit cinq grandes chatteries et aménagé trois petites maisons avec parcs sécurisés. Toutes sont chauffées en hiver. Dans cet environnement sécurisé, lorsque les chats se sont apaisés, ils circulent librement sur toute la propriété. Le refuge leur offre ainsi un cadre de vie très favorable. Les sociables sont proposés à l'adoption. Les autres passeront leur vie à la Ferme des Rescapés. Ce sont nos chats libres. Tous les jours, nous les soignons, les nourrissons et nettoyons leurs lieux de vie. C'est une charge de travail quotidienne énorme.

En 2017, La Ferme des Rescapés a mis en place un partenariat avec l'association Mukitza afin de sauver des chiens de Roumanie qui vivent dans de terribles conditions. Il nous a semblé évident de leur ouvrir les portes de notre refuge et de leur offrir un avenir. Ils arrivent dans un état physique déplorable et beaucoup sont "cassés" psychologiquement. La plupart n'ont plus confiance en l'Homme. Une fois socialisés, ce sont des chiens équilibrés et gentils. Ils reprennent goût à la vie et leurs adoptants sont comblés. Rapatrier ces chiens, tous craintifs et en urgence vitale, demande un investissement personnel et financier sans limite. Nous devons payer 80 euros par chien à notre partenaire pour les mettre en règle. Nous devons également participer à leur rapatriement (soit 13 000 €), les faire soigner et vacciner, voire les faire castrer ou stériliser. En 2017, 95 chiens sont arrivés de Roumanie. Ils se sont ajoutés à la dizaine de chiens déjà pris en charge en France.

La Ferme des Rescapés est aussi un grand refuge pour équidés. En 2017, 18 ont été sauvés. 55 vivent en ce moment une retraite paisible au refuge. La plupart ont plus de 20 ans. Beaucoup ont longtemps travaillé dans des centres équestres. Certains sont réformés de course. D'autres appartenaient à des cavaliers qui s'en sont "débarrassés" quand ils sont devenus vieux, trop boiteux, âgés ou malades. Tous se sont retrouvés dans le circuit de la boucherie. Certains sont extrêmement méfiants.
Pour eux, nous engageons chaque année de nombreux frais :
- pour les soins vétérinaires immédiats, ainsi que pour leur suivi tout au long de leur vie
- pour le maréchal ferrant (environ 2 000 € par an)
- pour le dentiste équin quand c’est nécessaire (75 € pour un soin dentaire)
- pour le fourrage et les compléments alimentaires (20 000 € par an)

La Ferme des Rescapés accueille des chèvres de réforme qui arrivent maigres, boiteuses, voire mourantes. L'enfer qu'elles subissent reste trop bien caché derrière les murs des bâtiments dans lesquels elles sont enfermées toute leur vie. Au refuge, elles découvrent la liberté, l’herbe et le soleil.

Nous sauvons également chaque année quelques agneaux et moutons de réformes qui étaient promis à l'abattoir ou à l’égorgement rituel.

En 2017, environ 200 poules de batterie, destinées à l’abattoir, ont été accueillies. Elles arrivent peureuses et déplumées mais deviennent très vite curieuses et pleines de vie. Nous les proposons ensuite à l'adoption.

Des frais énormes !

De par leur état de santé et leurs problèmes de comportement, un grand nombre de nos rescapés ne pourront pas être adoptés. Nous supportons donc pour eux des frais considérables, sur du long terme.

Très précieuses, vos gouttes d’eau contribueront à régler nos factures, nombreuses, variées et élevées :
- Nourriture chiens et chats, litière, fourrage et compléments alimentaires pour chevaux…
- Factures vétérinaires (soins, médicaments, stérilisations, vaccins, antiparasitaires…)
- Electricité et chauffage (chatteries et maisons pour chats…)
- Maréchal-ferrant, dentiste équin


Lien du site: http://www.la-ferme-des-rescapes.org/

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
31/10/2018 49.4428 $ (à venir)
30/11/2018 56.185 $ (à venir)
31/12/2018 69.6694 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes