Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Bisibus. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Bisibus utilisez Lilo !

Bisibus

Permettre à des enfants rwandais d'aller à l'école en bus tout en permettant à de jeunes chômeurs et chômeuses de retrouver le chemin de l'emploi.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

15 $
Bisibus, c'est la création d'un réseau de ramassage scolaire dans les campagnes rwandaises par le biais de la formation au permis B, D et en mécanique de jeunes chômeurs et chômeuses de ces mêmes régions.

Enactus CELSA

Bisibus est un projet de l'association Enactus CELSA dont l'objectif est d'accompagner les étudiant.e.s dans la création et la réalisation de projets d'entrepreneuriat social. Enactus CELSA fait partie d'Enactus France et d'Enactus Worldwide.

L'origine du projet

“Bisi” ça veut dire bus en kinyarwanda, la langue officielle du Rwanda.
Le Rwanda, Marie-Sophie Listre, étudiante au CELSA, l’a découvert en août 2015 lors d’un voyage touristique. Elle a eu la chance de parcourir ce petit pays de l’Afrique des Grands Lacs pendant plusieurs semaines. Après avoir séjourné à Kigali, la capitale aussi appelée la “Silicon Valley” de l’Afrique, elle a sillonné les routes rwandaises en voiture. En bon état et en terre rouge, les routes des campagnes rwandaises ne sont jamais désertes et témoignent du dynamisme du pays. Elle y croisait tous les jours, matin et soir, des enfants, petits et grands, filles et garçons, marchant à côté des voitures, cartables sur le dos…
En septembre 2015, Marie-Sophie rentre en France avec ces images en tête. Elle commence à faire des recherches. D’après l’UNICEF, 9 enfants rwandais sur 10 entrent à l’école primaire mais ils ne sont qu’un tiers à terminer leur scolarité à cause des difficultés d’accès à l’école.
En octobre 2015, elle participe à la journée d’émergence organisée par la fondation Vinci autoroutes, partenaire d'Enactus France, à Paris. Très vite, elle associe les problématiques de mobilité au cœur de l’engagement de la fondation avec ce qu’elle a vu au Rwanda :
- la sécurité routière : puisque pour se rendre plus vite à l’école, les enfants utilisent parfois le vélo à plusieurs et sans protections, ce qui les rend beaucoup plus vulnérables face aux autres usagers de la route et provoque des accidents.
- la mobilité comme condition essentielle de l’insertion : puisque faute de pouvoir se déplacer ils sont nombreux à arrêter l’école.

Marie-Sophie a donc songé à un bus de ramassage scolaire, mais un bus conduit par qui ?

En prenant contact avec une ONG locale, Humura, Marie-Sophie a découvert un autre problème majeur auquel la société rwandaise est confrontée : le chômage des jeunes issu.e.s des milieux ruraux. Ces jeunes sans emploi sont obligé.e.s de migrer vers les pays limitrophes ou bien de travailler dans le secteur informel. D'après la Banque Africaine de développement, 42% des jeunes sont sans activité ou sous-employé.e.s.

En somme, dans une même région, deux populations se côtoient et ont des besoins liés à des problématiques de mobilité :
- les enfants ont besoin d’avoir un accès à une mobilité rapide et sécurisée pour poursuivre leur scolarité dans de bonnes conditions
- et les jeunes chômeurs et chômeuses ont besoin d’avoir accès à la mobilité pour se désenclaver, gagner en autonomie et trouver un emploi
Face à ces 2 problématiques de mobilité, Marie-Sophie a trouvé une solution : un bus pour emmener et ramener les enfants de l’école conduit par un jeune chômeur.euse. C’est ainsi qu’est né Bisibus !

Nos objectifs

Pour les enfants, l'objectif est de réduire le décrochage scolaire en leur offrant la possibilité d'aller à l'école de manière rapide, sécurisée et régulière afin qu'ils et elles poursuivent leur scolarité dans de bonnes conditions et qu'ils et elles puissent préparer un avenir meilleur.

Pour les jeunes chômeurs et chômeuses, l’objectif est de leur proposer une formation au permis voiture, bus ou en mécanique en fonction de leurs goûts personnels et de leurs ambitions. Il ne s’agit pas de leur offrir un emploi à plein-temps mais un tremplin pour l’avenir. En contrepartie, les titulaires du permis voiture s’engagent à aider à la gestion du bus en assurant notamment l’entretien. Les titulaires du permis bus s’engagent à conduire le bus pendant au moins 3 mois sur la base d’un roulement entre les chauffeurs. Enfin, les titulaires d’une formation en mécanique s’engagent à s’occuper de toutes les réparations et problèmes mécaniques potentiels. L’idée est d’accompagner ces jeunes en les désenclavant et en leur donnant une première expérience professionnelle afin qu’ils trouvent leur voie et qu’ils soient fiers d’avoir permis à d’autres de bénéficier du système.

Quelles actions soutiendra la collecte sur Lilo ?

La collecte sur Lilo permet de soutenir l'ensemble des dépenses liées à la gestion du bus : l'essence, l'assurance annuelle, la carte grise. En nous choisissant, vous contribuez à assurer la pérennité de projet.


Lien du site: https://www.facebook.com/bisibus/

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
31/08/2018 0 $ (à venir)
30/09/2018 0 $ (à venir)
31/10/2018 10.1133 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes