Show all projects

UTOPIA, Cinéma Durable !

Renforcer une culture de la diversité indépendante, populaire, alternative ! Impulser une nouvelle génération de cinémas écologiques respectueux de l'humain, de l'environnement !

86 € collected so far

Support this project by using Lilo.

UTOPIA, Cinéma Durable !
Construction d’un cinéma convivial, durable : à énergie positive, Bas Carbone, zéro déchets, toilettes sèches !

Aux actes citoyen.ne.s ! Luttons joyeusement contre le réchauffement climatique !

Pour les plus curieux, un dossier complet est téléchargeable ici :Présentation

Faisons la démonstration que des alternatives au monde d’avant, du tout béton polluant, sont possibles ! "Open Source", notre projet est reproductible par d’autres salles soucieuses de l’avenir du cinéma et de la planète, de la biodiversité.

Notre cinéma à taille humaine sera un lieu de rassemblement pour les idées et initiatives citoyennes, l’éducation populaire ! Réclamé par les habitants de la région troyenne il vient combler un déficit chronique en matière de cinéma alternatif.

Utopia, un réseau de salles indépendantes, garanti sans 3D, ni popcorn !

La genèse d’Utopia se situe en 1976, lorsque une poignée de passionné.e.s de cinéma décidèrent de bâtir avec des moyens ridicules une première salle dans une église désaffectée, de manière complètement empirique. Nul n’aurait raisonnablement parié sur la survie de cette première expérience surgie de nulle part.

Près d’un demi-siècle plus tard, la croquignolette commune de Pont-Sainte-Marie (près de Troyes), s’apprête à accueillir le septième maillon de notre petit réseau atypique désormais implanté dans 6 villes : Avignon, Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Tournefeuille et Saint-Ouen l’Aumône. En pénétrant dans nos halls, on découvre une ambiance chaleureuse, hors du temps, comme chez une aïeule bienveillante. On peut, sans rien consommer, venir se lover auprès d’un feu qui crépite dans l’âtre l’hiver, échanger avec des inconnu-e-s, bouquiner…

Chaque structure, en SCOP, a sa personnalité propre mais toutes sont solidaires, mutualisent leurs forces, partagent des valeurs et des règles du jeu communes. Ce sont des lieux de vie en perpétuelle ébullition. Toutes nos salles sont classées Art et Essai avec les trois labels « Jeune public », « Patrimoine et Répertoire », « Recherche et Découverte ». Mis à part ce soutien du CNC (Centre National de la Cinématographie), elles vivent sans recettes annexes (pubs, confiseries), sans blockbusters, ni subventions d’équilibre de la part des collectivités. Les tarifs sont les plus démocratiques possibles (prix moyen de 5€).

Une des particularités d’Utopia est d’éditer une gazette gratuite mais étoffée pour défendre longuement chaque film et donner la même chance aux œuvres fragiles qu’à celles qui bénéficient d’une plus large couverture médiatique.
Tout cela est rendu possible grâce au soutien constant et solidaire de nos spectatrices et spectateurs fidèles qui confortent ainsi notre indépendance.

Un cinéma du monde d’Après !? On est prêt !

Utopia Pont-Sainte-Marie est dans la même logique que ses grands frères. Modeste de taille (4 salles, 298 places au total), il est le fruit des savoir-faire qui ont assuré la stabilité des Utopia durant un demi-siècle. Sa particularité est d'être en plus un prototype écologique ! Il vise une ambition environnementale jamais atteinte en France, ni probablement au delà. Son bilan carbone ? 12 ans de fonctionnement équivaudront à un aller-retour en avion pour 5 personnes à Nouméa…

Situé au cœur du premier éco-quartier de l’Aube sa façade débouche sur un écrin de verdure aménagé en jardins collaboratifs, dans lesquels on pourra pique-niquer l’été, ou s’adonner à des jeux de sociétés…
Le choix des matériaux de construction est guidé par l’ambition d’obtenir un bâtiment décarboné, favorisant les circuits courts (structure en bois, terre crue, paille…). Le chauffage, le rafraîchissement de l’air (entièrement renouvelé et débarrassé des virus en 10 minutes) sont assurés par des énergies renouvelables (solaire, chaufferie biomasse…). Les simulations thermiques dynamiques démontrent que nous réussissons le pari de réaliser le premier cinéma à énergie positive.

L’eau potable tend à se raréfier sur notre planète. Retraiter les eaux usées est onéreux pour nos collectivités et certaines molécules médicamenteuses, malgré le traitement des stations d’épuration se retrouvent dans nos verres. Nous optons donc pour une gestion raisonnée de l’eau grâce à des toilettes sèches nettement moins propagatrices de microbes et de virus (forte réduction de l’absentéisme dans la première école publique française qui les a adoptées, plus de véritable épidémie de gastro en 8 ans)… L’URINE, le nouvel or vert? (stérile par essence) est séparée à la source et stockée afin d’être valorisée dans des filières spécialisées qui émergent actuellement. Les matières solides, quant à elles, après deux années passées en salle de compostage sous le bâtiment, sont entièrement hygiénisées grâce à l’action de microorganismes et transformés en terreau inodore, excellent engrais naturel !

Le moindre centimètre à été optimisé, afin de contraindre les besoins énergétiques. Les deux plus grandes salles sont munies de gradins afin de mieux épouser la pente naturelle du terrain et les deux plus petites ont été conçues de plain-pied afin d’offrir une accessibilité renforcée pour les personnes souffrant de handicaps. La quatrième salle est dédiée à l’éducation à l’image et à l’environnement et à l’accueil d'œuvres alternatives locales.

Comment nous en sommes venus à courrir après de petites gouttes d’eau ?

Le contribuable a de quoi s’étonner que son argent vienne alimenter des politiques « cœur de villes » pour redynamiser ces dernières et essuyer les plâtres des politiques précédentes qui ont laissé se généraliser l’installation des zones commerciales, des multiplexes dans leurs périphéries, les vidant de leurs commerces et culture de proximité, avec pour conséquence prévisible le renforcement du règne de l’automobile et l’accroissement de la pollution. L’un des impacts les plus conséquents des cinémas sur l’environnement est désormais dû… aux déplacements !

Alors qu’il faudrait passer à l’action, le modèle dominant perdure, antinomique avec la transition énergétique : de grands halls, de grandes salles, bien souvent vides, qu’il faut néanmoins climatiser, chauffer... de grands écrans qui induisent des projecteurs toujours plus puissants et énergivores. L’étalon Multiplexe prévaut, avec ses confiseries gorgées de mauvais sucres et de colorants, y compris dans les salles portées sur fonds publics, alors qu’étrangement, la qualité environnementale d’un projet n’est pas prise en compte dans les critères d’attribution des aides.

C’est là que nous avons besoin de vous, pour la construction et le lancement de ce futur cinéma respectueux de l’environnement, qui verra le jour, grâce à vous, comme un cadeau de Noël à la planète en décembre 2021 ! On vous attendra de pied ferme pour l'inauguration avec moult surprises!

Ensemble nous pouvons faire la différence, sortir le vieux monde de sa torpeur et de son immobilisme !


Lien du site: http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/pontsaintemarie/

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Amount excl tx
Current month 26.9688 $ (approximately )
Remaining 69.6694 $
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Show all projects