Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Zolushka. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Zolushka utilisez Lilo !

Zolushka

Protéger le Tigre de Sibérie et la Panthère de l'Amour en Extrême-Orient russe

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

131 $
Dans une société où il est urgent que l'Homme se reconnecte à la nature, nous avons décidé d'agir modestement pour apporter notre petite pierre à l'édifice titanesque que représente la préservation des espèces menacées de notre planète.

L'ASSOCIATION

Créée en avril 2016, Zolushka a pour objectif de participer à la préservation des deux grands félins de l'Extrême-Orient russe : le Tigre de Sibérie et la Panthère de l'Amour.

"Zolushka", ou Cendrillon en russe, est le nom de la première tigresse à avoir été relâchée par le centre de réhabilitation d'Alekseevka, en mai 2013. Cette tigresse, livrée à elle-même dans les forêts de l’Extrême-Orient russe à l'âge de 5 mois, a été secourue par les zoologistes du centre. Après avoir suivi un long processus de réhabilitation durant un an et demi, Zolushka a été relâchée dans la réserve de Bastak. Au mois de décembre 2015, des pièges photographiques ont permis l'observation de Zolushka accompagnée de ses 2 petits.

C'est dans ce centre de réhabilitation d'Aleseevka que Tony (le président de Zolushka) a effectué son premier stage en Extrême-Orient russe en compagnie d'Ekaterina Blidchenko et de Petr Sonin. L'histoire de Zolushka reflète l'envie et la motivation des membres de notre association : oui, la biodiversité de notre planète est dans un état critique, oui, notre écosystème est de plus en plus malmené, mais non, nous ne cèderons pas a à l’abattement car des pistes d'amélioration sont possibles !

DES FELINS VENUS DU FROID !

Le Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) est la plus septentrionale et la plus grande des 6 sous-espèces de tigre encore présentes sur notre planète. Il vit dans les forêts de l’Extrême-Orient russe où les températures varient de -40°C en hiver à parfois plus de 30°C en été. Un mâle peut allégrement dépasser les 250 kg avec un record à 384 kg pour un individu abattu dans les années 1950. Ce record fait du Tigre de Sibérie le troisième plus grand carnivore terrestre de notre planète derrière l’ours polaire et l’ours kodiak. Il se nourrit principalement de cervidés. En Extrême-Orient russe, ce sont les Cerfs Sika et les chevreuils qui représentent la plus grande part de son régime alimentaire (environ 80 %). Il complète son repas par le sanglier et plus occasionnellement par d'autres proies comme de petits mammifères, du bétail domestique, ou autres.

La Panthère de l'Amour est la plus rare et la plus menacée de toutes les sous-espèces de panthères encore présentes sur notre planète. Il ne resterait qu'une soixantaine d'individus dans la nature qui vivent dans la partie sud de l'habitat du Tigre de Sibérie, en Russie, aux confins de la Chine et de la Corée du Nord. Ce félin, particulièrement discret, voit ses effectifs augmenter ces dernières années grâce au travail remarquable que font certains passionnés pour le protéger.

DES FELINS MENACES !

Les menaces qui pèsent sur le Tigre de Sibérie et la Panthère de l'Amour sont malheureusement nombreuses et variées. Le braconnage, essentiellement pour la pharmacopée chinoise, conduit à la disparition d’environ 10 % de la population de Tigre de Sibérie chaque année. La fragmentation de leur habitat réduit le territoire de ces félins et isole des individus dans des zones peu propices à leur bon développement. L’isolement géographique des individus entraine la consanguinité et donc l’appauvrissement génétique de la population. Ce dernier est particulièrement néfaste pour l’ensemble de la population qui se retrouve alors plus vulnérable vis-à-vis des maladies. Le braconnage des proies de ces deux félins a aussi un impact négatif et significatif sur le Tigre de Sibérie et la Panthère de l'Amour qui voient leur source de nourriture s’amoindrir.

Contrairement à ce que l’on peut parfois lire, la population sauvage de Tigre de Sibérie ne serait pas en augmentation ces dernières années. Il semblerait qu’il s’agisse plutôt d’une stagnation des effectifs à environ 400 individus. La majeure partie de la population vit en Russie et l’autre en Chine. Le Tigre de Sibérie est classé « en danger d’extinction » par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). En ce qui concerne la Panthère de l'Amour, et malgré une augmentation de ses effectifs ces dernières années, l'UICN la classe toujours comme « en danger critique d’extinction ».

DES FELINS A PROTEGER !

L'objectif principal de Zolushka est d’agir concrètement en apportant un soutien matériel et/ou financier à des structures partenaires installées sur place :

- Le centre de réhabilitation d’Alekssevka (cf.photos) : ce centre créé en 2011 a pour mission d’offrir une deuxième chance à de jeunes tigres (mais aussi des panthères et des ours) dont la mère a bien souvent été tuée par des braconniers. Le but étant de relâcher ces jeunes tigres dans le milieu naturel après un long processus de réhabilitation.

- Le Zapovednik de l’Ussuriysk : cette réserve intégrale a été créée en 1932, comme réserve botanique et se situe au sud du lac Khanka dans une zone de moyenne montagne. Elle se caractérise par une extraordinaire diversité floristique et faunistique sur plus de 40 000 ha. La végétation peut paraître surprenante dans cette zone puisqu’il ne s’agit pas de la taïga mais plutôt d’une forêt de type mandchoue composée d’autant d’essences forestières feuillues que de conifères. Une baisse importante des effectifs de tigres fréquentant la réserve a été observée au cours des 10 dernières années. Cette réserve est primordiale pour l’avenir du Tigre de Sibérie puisqu’elle sert de corridor écologique entre la petite population du sud et le reste des effectifs installé au nord.


Notre premier Projet Tigre de Sibérie a permis le financement d'une loge de quarantaine pour l'accueil des jeunes tigres orphelins qui arrivent au centre. Zolushka est et restera une association à taille humaine; c'est un peu la force de cette petite communauté. Nous connaissons très bien les acteurs locaux de la conservation du tigre et nous voulons que l'aide que nous leur apportons serve directement et concrètement à une seule chose : la préservation du Tigre de Sibérie (et de la Panthère de l'Amour). C'est dans cette idée que nous nous sommes rendus sur place dès réception des fonds par le centre de réhabilitation. Nous avons discuté ensemble de la construction de la loge de quarantaine et avons même participé à la pose des "premières pierres" de cette petite infrastructure. Nous avons fonctionné de la même manière avec le Zapovednik. Nous avons beaucoup échangé avec Andrey Kotlyar (le directeur) et son équipe et c'est d'un commun accord que nous avons décidé que la somme versée servirait à payer le carburant pour les véhicules de patrouille et l'achat d'un GPS pour les gardes.


Lien du site: http://zolushka.mozello.fr

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
26/09/2018 112.37 $
31/12/2018 3.3711 $ (à venir)
31/01/2019 4.4948 $ (à venir)
28/02/2019 5.6185 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes