Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Vivre de sa Terre. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Vivre de sa Terre utilisez Lilo !

Vivre de sa Terre

Autonomiser les agriculteurs, augmenter le revenu et améliorer les conditions de vie des familles paysannes au Cambodge, grâce à l'agroécologie.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

64 $
L'agroécologie au service des agriculteurs khmers

Au service des agriculteurs

Créée en juillet 2014, Vivre de sa Terre est une association française de services agricoles qui appuie les paysans cambodgiens pour le développement rural au nord-ouest du Cambodge.

Pour donner la chance à la jeunesse cambodgienne de pouvoir croire en un avenir possible dans la vie d’agriculteur, nous défendons deux droits dont sont privés beaucoup de paysans : le droit à vivre dignement de sa terre et le droit à se nourrir sainement.

Notre vision est fondée sur les trois piliers du développement durable :
1. Ecologie durable
2. Economie viable
3. Société équitable

En tant que nouvelle discipline scientifique de l’agriculture durable, l’agroécologie consiste à optimiser le potentiel productif des écosystèmes en adaptant la culture de la plante à son milieu. Cette approche se fonde sur la mobilisation des processus biologiques des écosystèmes pour en faire des facteurs de production.

Les services d’appui technique de Vivre de sa Terre s’organisent autour des trois grands thèmes :
1. Recherche et innovation paysanne
2. Formation agricole et renforcement de capacité
3. Coopération et entreprenariat local

Tandis que la recherche appliquée constitue le fonds de données opérationnelles nécessaires à la mise en place d'une formation dédiée aux jeunes khmers, le renforcement des capacités professionnelles d'un grand nombre d'acteurs locaux est indispensable pour développer l'entreprenariat. L'activité des entrepreneurs alimente en retour l'innovation paysanne et enrichit les contenus pédagogiques.

Historique et contexte

Pour réaliser un diagnostic de territoire, les fondateurs ont fait le choix stratégique de s’installer au cœur d’un village et de partager le quotidien des paysans durant une année complète. Cette relation de proximité avec les agriculteurs a joué un rôle clé dans notre travail d’observation et de compréhension des pratiques paysannes.
Depuis début 2016, l’équipe française et cambodgienne de Vivre de sa Terre, basée à Battambang, travaille à la conception de services efficaces et adaptés aux besoins des paysans. Depuis peu, Vivre de sa Terre est affiliée au réseau ALISEA (Agroecology Learning Alliance) afin de renforcer l’impact et la visibilité de son action.


Le Cambodge est un pays principalement agricole : 80 % des familles cambodgiennes possèdent des terres cultivables et 68 % des cambodgiens sont agriculteurs. Mais ils sont souvent délaissés par les politiques gouvernementales et l’activité agricole est de plus en plus dévalorisée par les citadins, si bien que la pauvreté touche massivement près de 70 % du milieu rural. Aujourd’hui 31 % des familles paysannes possèdent moins d’un hectare et vivent avec moins de 1 $ par jour.
Ne pouvant se nourrir sainement ni subvenir correctement à leurs besoins, les jeunes cambodgiens sont nombreux à abandonner le milieu agricole et à migrer vers les villes ou les pays frontaliers pour travailler dans les usines. Pourtant, les familles vivant de la petite agriculture ont entre leurs mains les clés d’une part importante de leur sécurité alimentaire et de leur autonomie économique.
De plus, Battambang est la 1e province agricole du Cambodge, surnommée « le grenier à riz du pays ». La ville est en pleine expansion économique grâce à sa proximité de la Thaïlande et à sa politique de développement du tourisme.

3 grands objectifs pour 3 grands enjeux

1 - Recherche et innovation paysanne - KAET
La recherche agronomique a pour but de répondre aux grands défis de l’agriculture :
• Augmentation des rendements
• Diminution des charges
• Réduction de la pénibilité et du temps de travail agricole
• Limitation des impacts négatifs sur la santé des agriculteurs et sur l'environnement
• Sélection d'itinéraires techniques adaptés à la paysannerie
Parmi les systèmes à faible niveau d'intrants externes, le modèle agroécologique est le meilleur candidat pour répondre au défi d'un fort rendement à faibles charges sans conséquences néfastes sur l'environnement.
Or l’agroécologie nécessite une fine connaissance des écosystèmes. Vivre de sa Terre participe à activer la recherche appliquée dans cette jeune discipline.

2 - Formation et renforcement de capacité - KOMNAET
Le renforcement de capacité d’un grand nombre d’acteurs est nécessaire à mise en œuvre de l’agroécologie. Les objectifs du développement de la formation à l’agroécologie sont :
• Augmentation de l’accessibilité aux connaissances techniques et opératives agroécologiques
• Amélioration de la qualité technique et pédagogique des contenus de formation
• Création de ressources interactifs, démonstratifs et adaptées à la population locale
En s’appuyant sur les expérimentations menées par le projet KAET et la technologie numérique, Vivre de sa Terre travaille à la conception d’une offre de formation relevant ces défis.

3 - Coopération et entrepreneuriat local - BonKAEN
L’entrepreneuriat local dans l’agriculture a pour objectif de relever les défis suivants :
• Rapprochement entre producteurs et consommateurs par le développement de circuits courts de commercialisation
• Développement de la transformation alimentaire, pharmaceutique et cosmétique des produits issus de l’agroécologie
• Dynamisation des initiatives paysannes par la création d'activités d'incubateurs d'entreprises rurales
• Développement de réseaux sociotechniques paysans pour renforcer les capacités collectives à entreprendre

Nos 3 réseaux, KAET, KOMNAET, BonKAEN

Projet KAET : Khmer Agroecology Testing

KAET a pour objectif de dynamiser l'innovation paysanne des systèmes de production grâce à l'augmentation du nombre d'activités expérimentales et de recherche locale, d’où le nom KAET, signifiant à la fois créer et réussir en khmer. KAET cherche à constituer le fonds de ressources nécessaires à la création d’une formation à l’agroécologie dédiée aux futurs acteurs de l’agriculture :
• Études de cas
• Diagnostiques agricoles
• Capitalisation d’expérience
• Résultats d’activités expérimentales
• Descriptifs d’itinéraires techniques de culture
• Recensement et évaluation de la biodiversité fonctionnelle

Ces activités multiplient les partages de connaissances entre étudiants, enseignants, chercheurs, techniciens et agriculteurs. Le projet met en place plusieurs parcelles expérimentales pour faciliter les tests et les évaluations des pratiques agricoles innovantes.


Projet KOMNAET : Khmer Online Meta Network Agroecology Training

L’objectif du projet KOMNAET est de renforcer les compétences des étudiants, des formateurs, des techniciens agricoles et des agriculteurs par l'accès à une formation complète à l’agroécologie.

KOMNAET, signifiant naissance en khmer, travaille à la mise en place de la première application interactive de formation à l’agroécologie au Cambodge, diffusant des contenus audiovisuels entièrement conçus en khmer.

La création de supports dédiés aux agriculteurs cambodgiens et appropriés aux écosystèmes de la région du Mékong est un prérequis à la diffusion de l’agroécologie au Cambodge.


Projet BonKAEN : Business on Khmer Agroecology Network

L'objectif de BonKAEN est de créer un réseau d'entrepreneuriat paysan, dont le business model se fonde sur les principes de l’agroécologie, c’est-à-dire sur la valorisation économique du potentiel productif des écosystèmes par le renforcement de capacités des entrepreneurs.
La phase de lancement en 2018 vise à mobiliser une centaine d’entrepreneurs de TEUK SAAT, sur plus de 90 villages cibles. Pour ce faire, le projet consiste à concevoir les agrobusiness plans dédiés au milieu paysan cambodgien, à partir de référentiels sociotechniques.
Les membres de TEUK SAAT sont les pilotes d’un réseau d’incubateurs diffusant ce business model auprès des regroupements paysans. BonKAEN, accroître en khmer, promeut l’entreprenariat local par l’augmentation et la diversification de la production agricole.


Lien du site: http://vivredesaterre.org/en/home

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
31/12/2018 2.2474 $ (à venir)
31/01/2019 2.2474 $ (à venir)
28/02/2019 3.3711 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes