Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Réseau-Cétacés. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Réseau-Cétacés utilisez Lilo !

Réseau-Cétacés

Sensibiliser le public, les politiques et les médias à la protection des dauphins - et plus globalement à la protection des cétacés - et agir concrètement pour leur protection.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet
45 $
$
Sensibiliser à la protection des dauphins.

Réseau-Cétacés

Réseau-Cétacés, association qui existe depuis 1989, est aujourd’hui la plus ancienne structure française dédiée à la protection des cétacés. C'est également l'une des principales sources d'informations mise à la disposition du public concernant les cétacés. Scientifiques, étudiants, associations, pouvoirs publics, médias, personnalités du monde de la mer et passionnés de toutes sortes font partie de ce réseau.

En plus de sa mission d’information, Réseau-Cétacés s’implique également de manière active dans la protection des cétacés, et ce par le biais d’un travail en collaboration avec le monde entier destiné à faire rebondir l’information et à mobiliser le public.

Réseau-Cétacés bénéficie d’une certaine notoriété due à son ancienneté dans le paysage associatif, à sa couverture médiatique et ses actions récurrentes.

Les actions de Réseau-Cétacés sont entre autres :

- d’intervenir dans les réunions internationales, auprès des médias, des collectivités etc… pour mobiliser l’opinion lorsqu’une menace pèse sur les cétacés ou leur environnement ou afin de diffuser une information importante.

- de mettre sur pied des campagnes afin de convaincre les gouvernements de renoncer aux pêches non sélectives et de soutenir des programmes de pêche en harmonie avec le milieu marin.

- le suivi régulier des dauphins dits « ambassadeurs », la diffusion de l’information à leur sujet au public et aux autorités et la gestion des problèmes inhérents aux particularités de ces dauphins.

- la mise en place d’une vaste campagne de sensibilisation à la condition des cétacés captifs dans le but de mettre un terme définitif à leur capture, d’obtenir la fermeture ou la reconversion des delphinariums* et le placement des dauphins et orques captifs au sein de sanctuaires ; et d’obtenir l’interdiction de toute nouvelle ouverture de delphinarium.

* 4 delphinariums en France : le parc Astérix (Plailly, 60), Planète Sauvage (Port Saint Père, 44), Marineland (Antibes, 06) & le Dolphin Center de l’hôtel Beach Comber (Moorea, 98).

- de mettre en place un plan d’action afin de lutter contre les massacres de cétacés perpétués notamment au Japon, où des milliers de petits cétacés sont mis à mort chaque année ; et ce, avec la complicité des delphinariums.

Notre équipe intervient également, très régulièrement, dans les établissements scolaires pour aborder, de manière ludique, le sujet liée à la protection des cétacés.

L'appel pour les baleines...

L’Appel pour les Baleines a été lancé en novembre 1989 par les fondateurs de Réseau-Cétacés, Katia Kanas et Hugo Verlomme afin de mobiliser l’opinion publique pour la cause des baleines. L’Appel pour les baleines fut signé par plus de 10 000 personnes en France, en Belgique et en Suisse, dont près de 150 personnalités scientifiques, politiques et artistiques demandant l’arrêt de la chasse baleinière commerciale et l’interdiction des filets dérivants :

« APPEL POUR LES BALEINES »

LA MER SE TROUVE EN CE MOMENT-MÊME CONFRONTEE A UN GENOCIDE UNIQUE DANS SON HISTOIRE. LOIN DES YEUX ET DES CAMERAS, DES POPULATIONS ENTIERES DE BALEINES ET DE DAUPHINS SONT ANEANTIES.

D’immenses filets dérivants sont en train de désertifier radicalement des régions entières de la mer, dans le Pacifique, l’Atlantique et plus récemment, en Méditerranée où l’arrivée de ces filets constitue une catastrophe pour les derniers cétacés.

Chaque jour, dans l’Est du Pacifique tropical, des centaines de dauphins meurent dans les filets des thoniers.

En Juillet 1990, la Commission Baleinière Internationale devra évaluer les résultats du moratoire sur la chasse commerciale, adopté sous l’impulsion de la France en 1982. Il n’est pas impossible que, sous la pression des Japonais et des Norvégiens, le moratoire soit levé et que la chasse reprenne de plus belle.

NOUS DEMANDONS AUX INSTANCES CONCERNEES, NATIONALES ET INTERNATIONALES, DE PRENDRE D’ URGENCE LES MESURES ADEQUATES POUR LA PROTECTION DES CETACES, ET EN PARTICULIER :

Interdire l’usage des filets dérivants et les captures de dauphins par les flottes thonières.
Inclure dans la Convention Baleinière Internationale tous les cétacés susceptibles d’être chassés.

Maintenir un moratoire total sur la chasse baleinière commerciale

L’Appel pour les Baleines et la liste des signataires ont été remis au Premier Ministre Michel Rocard, au ministre de l’environnement Brice Lalonde, au Commissaire Européen des Pêches à Bruxelles Manuel Marin, aux délégués de la Commission Baleinière Internationale, et aux députés de l’Assemblée Nationale au cours de l’année 1990. Cette même année est née l’idée de créer association « Réseau-Cétacés » pour continuer à transmettre des informations à la suite de cet appel.

Mobilisez-vous à nos côtés pour obtenir :

- La fin des delphinariums sur le territoire français assortie du placement des cétacés captifs en sanctuaires marins : pour cela, nous travaillons notamment avec le Ministère de l'Ecologie mais également avec les plus jeunes au travers de nombreuses interventions scolaires.

- La fin des massacres de dauphins au Japon : pour cela, nous travaillons en partenariat avec le Ric O'Barry's Dolphin Project et effectuons un relais quotidien de l'information liée à la chasse au dauphin ; nous collectons également régulièrement des fonds pour aider le Ric O'Barry's Dolphin Project. Début 2018, notre équipe s'est également rendue à Taïji, au Japon, afin d'intégrer l'équipe des "Cove Monitors", l'équipe internationale qui documente, sur place, les chasses au dauphin.

Aidez-nous à financer des projections publiques de documentaires de sensibilisation

Deux documentaires, largement plébiscités par le Public et les Médias, servent à nos équipes dans le cadre de ses missions de sensibilisation.

Il s'agit de :

* "The Cove, la baie de la honte"

Le documentaire qui lève le voile sur les massacres de dauphins au Japon perpétrés avec la complicité de l’industrie de la captivité.

Oscar du meilleur documentaire en 2010, produit en France par Luc Besson.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=QkuNFK-vICw

* "Blackfish, l'orque tueuse" :

Blackfish : le film que SeaWorld et le Marineland d’Antibes ne veulent pas que vous voyiez !

Le film nous raconte l’histoire de Tilikum, une orque mâle arrachée à sa famille et toujours captive depuis maintenant trois décennies. Condamnée à devenir une bête de spectacle, brisée par la captivité, elle en est devenue folle jusqu’à tuer. Parmi ses trois victimes, sa dresseuse, Dawn Brancheau, qui fut mise à mort par Tilikum dans une sorte de ballet macabre, en plein spectacle au Sea World d’Orlando, devant un public médusé.

Bande-annonce : https://vimeo.com/68855654

Deux documentaires impactant donc, dont les projections publiques suscitent de l'intérêt.Chaque projection organisée par Réseau-Cétacés est suivie d'un débat qui permet d'échanger avec le public et de le sensibiliser à la condition des cétacés captifs et à la chasse au dauphin au Japon. Nous profitons également de ces projections pour inviter des personnalités influentes afin qu'elles diffusent le message à leur tour.

Merci de nous aider à organiser le maximum de projections :-)

Autres actions Réseau-Cétacés autour de ces deux documentaires :

En 2014, nous avons écrit à 436 Députés de l’Assemblée Nationale, 315 Sénateurs et 51 Députés français au Parlement Européen afin de leur présenter le documentaire "Blackfish" et avons obtenu, en retour, de nombreuses réponses encourageantes.

En juillet 2015, lors d’un grand rassemblement organisé devant le Marineland d’Antibes, notre équipe a organisé une distribution gratuite des 2 DVD aux visiteurs du delphinarium.

Notre équipe a mis en place une exposition de sensibilisation à la condition des cétacés captifs. Celle-ci est destinée aux collèges francophones et livrée avec un exemplaire du DVD « Blackfish » et un exemplaire du DVD "The Cove".

Fin 2015, Réseau-Cétacés a déposé une plainte à l’encontre du Marineland d'Antibes pour actes de cruauté envers les animaux. « Blackfish » a été produit aux débats en tant qu’élément à charge. Notons également que John Hargrove, l’un des témoins à charge du documentaire, est également l’un de nos témoins dans le cadre de cette procédure.

Fin 2016, Réseau-Cétacés a envoyé un exemplaire des 2 DVD aux 10 sponsors du Marineland d'Antibes : Coca-Cola, Evian, Sixt, Miko, Playmobil, Daunat, Barilla, Lay’s, Père Dodu et Dyson Airblade.


Lien du site: http://www.reseaucetaces.fr

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
30/06/2018 7.8659 $ (à venir)
31/07/2018 8.9896 $ (à venir)
31/08/2018 14.6081 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes