Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso P-WAC (Project for Wildlife and Apes Conservation). Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer P-WAC (Project for Wildlife and Apes Conservation) utilisez Lilo !

P-WAC (Project for Wildlife and Apes Conservation)

Protéger les chimpanzés et la forêt de Kiobo en RDC avec l'appui des villageois.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

406 $
P-WAC oeuvre à la réhabilitation des chimpanzés victimes du braconnage en République Démocratique du Congo, avec l'appui des villageois locaux.

Deux pôles d'actions: en France et en République Démocratique du Congo

P-WAC souhaite participer à l’effort mondial de préservation des grands singes en donnant la possibilité d’un retour à la vie sauvage aux chimpanzés du braconnage.

L'association s’articule en deux entités:

Dans la province du Kongo central en RDC, P-WAC vise à établir un centre de réhabilitation pour chimpanzés, nos plus proches cousins. L’objectif est de protéger in situ cette espèce menacée de disparition en travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement congolais afin de récupérer les chimpanzés captifs détenus par des particuliers et de leur donner une chance d’un retour à la vie sauvage.

P-WAC souhaite ainsi renforcer la population de chimpanzés sauvages, qui diminue continuellement, afin de restaurer le réservoir génétique de cette espèce de grand singe, par le biais d’une réintroduction en milieu naturel.

En France, P-WAC mène des actions de sensibilisation afin d’informer le public sur la déforestation et la disparition des grands singes par le biais de conférences, de stands d’informations, de rencontres et événements caritatifs. Des animations pour enfants sont également menées en écoles et dans les hôpitaux. L’objectif est de vulgariser les informations relatives aux primates afin de les rendre accessibles à tous et d’amener à la réflexion et aux changements de mentalités. P-WAC récolte enfin des fonds pour mettre sur pied notre mission de terrain en République Démocratique du Congo.

L'urgence d'agir

P-WAC a été créé en 2013 par la primatologue Amandine Renaud, forte d'une expérience de 13 ans auprès des chimpanzés et des bonobos. Tour à tour chercheur étudiant, manager de site de réintroduction puis de station scientifique pour des ONG et centres de recherche en Afrique pour la sauvegarde des grands singes, Amandine Renaud a créé P-WAC pendant son doctorat d'anthropologie de la nature. Elle a su rassembler une équipe qualifiée dans le domaine de l'environnement et expérimentée sur le terrain et auprès des populations locales.

Face à l'urgence de la situation des grands singes partout dans le monde du fait de leur avenir incertain lié aux activités anthropiques (chasse, déforestation, maladies) , il leur était nécessaire de mettre leurs compétences au service de la conservation in situ.
En moins de trois ans, les avancées du projet sont très encourageantes, la communauté de P-WAC s'agrandit, et l'association a obtenu le soutien de 30 Millions d'Amis. Enfin, elle est soutenue depuis 2015 par d'impressionnants parrains amoureux des singes : le groupe d'electro-rock Shakaponk!

Protéger le chimpanzé, c'est protéger tout un écosystème

Saviez-vous que le chimpanzé est un jardinier de la forêt?
Grâce à lui de nombreuses graines sont semées lors de ses déplacements: il contribue à la bonne santé de son habitat. Son extinction du chimpanzé conduirait à la disparition d'une biodiversité luxuriante et à long terme, à la souffrance des populations humaines.
En même temps que de construire un centre de réhabilitation pour chimpanzés victimes de la chasse et du braconnage, il s'agit de développer une économie locale durable en créant des emplois auprès des villageois. Les femmes seront particulièrement sollicitées afin de les encourager à l'indépendance. De la construction des bâtiments au soin des animaux, des mamans de substitution aux chauffeurs mécaniciens, la vie d'un centre de réhabilitation animale nécessite de nombreux employés. L'une des grandes victoires des projets de conservation est de constater la reconversion de braconniers en pisteurs en forêt, travaillant pour la préservation de la biodiversité.

Un projet à long terme donc, avec l'idée d'une formation professionnalisante aux métiers de la conservation pour les populations locales.

Les prochaines étapes, avec votre aide!

P-WAC est depuis décembre 2015 gestionnaire d'une forêt de 100 hectares dans la province du Kongo Central, près de Matadi. En consultation avec l'équipe et les partenaires locaux, dont l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature et le Ministère de l'Environnement, il est prévu de bâtir au sein de la forêt un centre de réhabilitation composé d'enclos boisés de semi liberté, afin que les individus recueillis restent en contact avec leur milieu naturel pendant la période de réhabilitation.

La première tâche sera de construire des cages de transport, puis un bâtiment destiné à l'infirmerie et la salle d'opération. Quatre enclos boisés distincts seront construits autour: la nurserie pour les orphelins, l'enclos des ados, l'enclos de retraite pour les individus non sujets à la réintroduction, et un enclos de quarantaine pour les nouveaux arrivants.
Les repérages effectués ces derniers mois ont permis à l'équipe de terrain de repérer des singes captifs chez des particuliers, ainsi que de nombreux pièges en forêt, prouvant la présence de braconniers. Il est urgent de construire les meilleures conditions sanitaires pour l'accueil des premières victimes de ces menaces!


Lien du site: http://p-wac.org/accueil/

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
29/08/2018 117.9885 $
28/02/2018 112.37 $
02/06/2017 119.1122 $
30/09/2018 14.6081 $ (à venir)
31/10/2018 16.8555 $ (à venir)
30/11/2018 11.237 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes