Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Oléo-Déclic. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Oléo-Déclic utilisez Lilo !

Oléo-Déclic

Réduire les émissions de CO2 par l'utilisation d'huile de friture recyclée à la place du fioul.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

79 $
Oléo-Déclic collecte et valorise les huiles de friture en circuit court

Collecte et valorisation des huiles de friture

Fondée en 2011, Oléo-Déclic est une structure de l’Économie Sociale et Solidaire, basée à
Marseille, qui oeuvre pour la réduction de l’impact environnemental des activités humaines.
Au carrefour de trois thèmes majeurs, Déchets / Énergie / Circuit Court, son action porte sur la
mise en place de filières locales de valorisation matière et énergétique des huiles alimentaires
usagées.
Elle met ainsi en application les principes de l’économie circulaire et apporte des réponses
concrètes aux enjeux de la transition énergétique.

Nos activités :
➢ Collecte des Huiles Alimentaires Usagées (HAU) des professionnels de la restauration du territoire
de la Métropole Marseillaise.
➢ Valorisation de ces HAU en HAR (Huiles Alimentaires Recyclées) par un procédé de décantation et
filtration, sobre en énergie et en chimie. Le biocombustible obtenu est un parfait substitut au
fioul/gaz, notamment pour les chaudières.
➢ Études et conseil à destination des collectivités et entreprises souhaitant développer leur propre
filière au-delà de la Métropole Marseillaise.
➢ R&D sur les usages potentiels des HAR et actions auprès des autorités compétentes, pour faire
évoluer le cadre réglementaire et technique de cette filière émergente.

Le but d'Oléo-Déclic

Selon "The European Biomass Industry Agency", un européen produirait 8 litres d'huile
alimentaire usagée (HAU) par an (plus de 500 000 tonnes d’HAU en France). Or
seulement 1/7 de ces huiles sont collectées aujourd'hui en Europe. Le reste est déversé
dans les canalisations, provoquant de nombreux bouchons dans les réseaux
d’assainissement et des complications dans les stations d'épuration. Ceci impliquant au
final un coût de maintenance important supporté par les collectivités.
La voie « classique » de valorisation des HAU est la filière agrocarburant (biodiesel), mais
celle-ci a un impact environnemental élevé, dû notamment au transport par camions sur
de longues distances et à un processus industriel et chimique lourd.

Pour ce faire nous avons développé une solution innovante pour la valorisation des HAU,
en exploitant des technologies « Low Tech », ou technologies douces : un procédé simple,
sobre en énergie et en chimie pour réduire l'impact environnemental, facilement
reproductible, sans droit de propriété exclusif, et avec une vision sociale d'intérêt général.
Les huiles collectées en circuit-court par l'association auprès de 200 restaurants de la
métropole marseillaise sont ainsi traitées par de simples étapes de décantation et filtration,
le seul produit chimique utilisé, à faible dose, étant un antibactérien.

Quels impacts pour l'environnement ?

Une fois recyclées, ces huiles alimentaires usagées peuvent servir :

➢ Usage énergétique :
• Combustible pour chaudière
• combustible pour groupe électrogène
• Système de cogénération
➢ Usage matière :
• Peinture naturelle
• Détergent

L'utilisation d'un litre huile alimentaire usagée recyclée (HAUR) dans une chaudière permet d'évité 96% d'émissions de C02 par rapport à l'utilisation du fioul (Analyse de Cycle de Vie réalisé par le bureau d'étude Ouvert).
Cela équivaut à 3kg de CO2 évités par rapport à l'utilisation du fioul.

Aujourd'hui avec seulement 160 tonnes d'HAU valorisées c'est près de 690 tonnes de CO2 qui ont pu être évités. Mais on a besoin de vous pour faire mieux !

Pourquoi nous soutenir ?

L’utilité sociale du projet d’Oléo-Déclic s’articule autour de 3 axes :

1) Le développement d’emplois locaux non délocalisables et d’emplois en réinsertion et/ou en situation de handicap. En effet, le modèle d’Oléo-Déclic est basé sur l’implantation de stations de valorisation des HAU d’une capacité maximale de 400 tonnes/an, permettant de privilégier une collecte et une distribution des huiles recyclées en circuit-court. En région PACA cela permettrait la création de 17 stations et environ 50 emplois non
délocalisables. En France, cela représenterait 700 emploi et 230 stations de valorisation.
De plus, Oléo-Déclic travaille à la mise en place d’une filière d’insertion à moyen terme. Nous souhaitons nous entourer de partenaires compétents dans la formation de travailleurs en insertion ou en situation de handicap, pour mener à bien ce projet.

2) Réduire la vulnérabilité à la variation du cour du pétrole.
L’accès aux ressources énergétiques locales est un moyen pour les collectivités territoriales de se prémunir contre les variations du cour du pétrole et de ses dérivés. Ces variations sont subies et ne peuvent généralement pas être anticipées. La production d’une énergie alternative locale permet au contraire une projection à long terme sur le coût des dépenses énergétiques.

3) Augmenter l’indépendance énergétique des territoires.
L’utilisation au niveau local d’un déchet comme ressource énergétique permet de renforcer
l'indépendance des territoires vis à vis des producteurs internationaux.


Lien du site: http://www.oleodeclic.org

36 days ago

Oléo-Déclic

photo Spécialisée dans le recyclage et la collecte d’huile de friture, la société Oléo-déclic prend de l’ampleur avec un partenariat d’envergure ! En effet, pour la saison hivernale 2018-2019, La Poste met à disposition de la société marseillaise son centre de tri de Pont-de-Vivaux pour expérimenter un système de chauffage à partir d’huiles de récupération.

Oléo-déclic a déjà testé son huile recyclée pendant plusieurs années dans les systèmes de chauffage de deux écoles primaires et d’un bâtiment de services techniques de la ville de Six-Fours (83). Les résultats se sont révélés probants avec 96% de rejet de CO2 en moins par rapport à un système au fuel. Un résultat qui tient compte de la réalité du circuit court. Pas d’extraction, un traitement sobre des huiles par décantation et filtration, peu de transport, la méthode alternative a tout pour convaincre. Seul bémol de cette expérience : la contrainte d’un entretien hebdomadaire des chaudières.

Pour l’expérimentation au centre de Pont-de-Vivaux, la société Atanor (69) va changer un des brûleurs pour l’adapter à une combustion d’huiles. Le matériel utilisé ne devrait pas demander plus d’entretien qu’un équipement fuel. Un suivi de performance et technique sera effectué durant toute la saison de chauffe. Au printemps 2019, Oléo-déclic présentera les analyses atmosphériques des sorties de combustion et espère, grâce aux résultats, amener les collectivités et entreprises à se tourner vers cette filière émergente.

Date Montant reçu HT
31/12/2018 6.7422 $ (à venir)
31/01/2019 6.7422 $ (à venir)
28/02/2019 6.7422 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes