Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso L’Homme et l’Environnement. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer L'Homme et l'Environnement utilisez Lilo !

L’Homme et l’Environnement

Soigner les villageois exclus des soins à Madagascar

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

0 $
L'Homme et l'Environnement : un acteur engagé à Madagascar

Qu'est ce que L'Homme et l'Environnement ?

Notre objectif est d'améliorer les conditions de vie des communautés locales à Madagascar, tout en préservant la biodiviersité.

Pour cela, nous croyons que le meilleur moyen est de promouvoir une utilisation des ressources naturelles de la forêt par les populations locales, mais de manière durable et raisonnée. Ainsi, la population vivant des ressources de la forêt aura accès à une source de revenus durable. La biodiversité de la forêt sera quant à elle protégée par les populations car devenue source de revenus.
Car pauvreté et déforestation sont liées, elles doivent être combattues ensemble.

Nous mettons également en place des services de base vitaux pour la population, comme un centre de santé et une école.

L'Homme et l'Environnement a également créé le programme indépendant Net Positive Impact, pour l'assister sur ses projets de terrain.

La construction d'un centre de santé

La santé à Madagascar est très problématique : la moitié des enfants souffrent de malnutrition, les mortalités maternelle et infantile y sont très élevées, faute de soins basiques.

Le village d’Ambavaniasy se situe aux abords de la réserve de Vohimana, à l’est de Madagascar. Isolé des autres communautés et loin de l’hôpital de la ville la plus proche, le centre de santé du village est le seul sur une vingtaine de kilomètres à pouvoir assurer une couverture médicale minimale aux habitants, pour les maladies et accouchements.

Le centre permet de traiter les maladies respiratoires, les cas de paludisme et de diarrhée, qui sont particulièrement dramatiques pour les enfants. Il permet également de procurer une assistance médicale et d’assurer les conditions d’hygiène requises lors des accouchements, qui y sont de cinq par mois en moyenne.

Les difficultés du centre de santé

Un centre de santé a donc été construit par l'ONG et nommé le Centre de santé de Coralie, en hommage à l'association des Amis de Coralie qui aide la petite Coralie et les personnes atteintes du syndrome du Di George.

Le centre accueille les habitants du village et ceux des quatre villages voisins. Une sage-femme y travaille à temps plein, ainsi qu'une infirmière mandatée par l'Etat malgache.

Mais, faute de soutien, le centre ne peut pas fonctionner. Le salaire de la sage-femme, payé par l'ONG, n'est pas assuré ni le matériel médical utile contre les maladies et au planning familial.

Chaque goutte d'eau récoltée permettra de :

• Assurer la présence de la sage-femme
• Assurer l’approvisionnement en équipements médicaux et pour le planning familial
• Entreprendre des travaux afin de faciliter la prise en charge des femmes enceintes et des enfants

Plutôt travailler avec la forêt que la détruire

Plusieurs actions ont été menées à Madagascar, dans la réserve de Vohimana et dans le petit village d'Ambavaniasy :

- La construction d'un centre de santé
- La construction d'une école maternelle et primaire, accueillant 250 enfants
- La mise en place d'un programme de culture de gingembre durable
- la création d'une infrastructure d'écotourisme (www.vohimana.com)
- la mise en place d'une distillerie d'huiles essentielles
- la valorisation du travail des femmes
- la création d'associations locales menant les projets sur place

Le village d'Ambavaniasy se situe à côté de la réserve expérimentale de Vohimana, à l'est de Madagascar.
Sur un peu moins de 530 hectares, cette forêt abrite entre autres 13 espèces de lémuriens, 79 espèces d’orchidées, la densité de grenouilles endémiques la plus élevée au monde et plus de 160 plantes médicinales utilisées par les industries pharmaceutique et cosmétique mondiales. La plupart de ces espèces n’existent qu’à Madagascar et certaines uniquement dans cette forêt.

Le site de Vohimana est sous la menace constante de déforestation, en raison de fortes pressions extérieures et du manque de moyen de gestion des autorités locales. L’agriculture sur brûlis représente également une menace importante, responsable de la destruction de centaines d'hectares. La perte de ce patrimoine naturel paupériserait encore davantage les communautés locales, qui perdraient l'opportunité économique que représente la forêt, et menacerait l’humanité toute entière de par le carbone rejeté.

C'est pourquoi L'Environnement se sont engagés à protéger la forêt et la biodiversité qu'elle abrite. Nous nous sommes engagés depuis plusieurs années à :

- mettre en place des programmes de reboisement de la forêt avec des essences utiles aux paysans
- former les paysans à l'agriculture durable
Pour que travailler avec la forêt devienne plus rentable que de la détruire.

Nous avons également mis en place un suivi des espèces de faune et de flore : une nouvelle espèce de lémurien, de palmier et de grenouille a été récemment découverte !


Lien du site: http://netpositiveimpact.earth/2018/06/05/centre-de-sante/

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
31/07/2018 0 $ (à venir)
31/08/2018 0 $ (à venir)
30/09/2018 0 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes