Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Larves, Poules et Jardins. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Larves, Poules et Jardins utilisez Lilo !

Larves, Poules et Jardins

Réduire les déchets, produire des oeufs de qualité et améliorer les rendements des jardins de case des villes ghanéennes, grâce à l'élevage de larves

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

58 $
Des larves pour transformer les déchets en compost et nourrir les poules pondeuses !

Caravane de Permaculture / Ghana Permaculture Institute

La Caravane de Permaculture est une association loi 1901 qui vise à soutenir les acteurs locaux porteurs de changement, dans le développement d'alternatives à l'agriculture conventionnelle.
La Caravane appuie, co-développe, et diffuse les modèles prometteurs, afin de favoriser les échanges de connaissances et d'expériences entre les acteurs, pour le développement de solutions locales adaptées au contexte.

La Caravane de Permaculture s'associe pour ce projet au Ghana Permaculture Institute, où prend place la recherche-action et le développement de la ferme pilote.

Le Ghana Permaculture Institute (GPI) a été créé par Paul Yeboah, premier ouest-africain diplomé de permaculture.
L'institut développe, démontre, forme et diffuse des pratiques permacoles et agroécologiques porteuses de développement pour les communautés.
Le centre de référence accueille bénévoles, stagiaires, paysans locaux, chercheurs nationaux et internationaux ; et appuie le développement de projets avec les communautés locales.

Un projet de recherche appliquée participative pour développer des technologies appropriées

Enjeux généraux auxquels ce projet contribue :

1. Identifier des modèles efficaces, durables et rentables d’élevage et d’agriculture familiale ; afin d’améliorer la sécurité alimentaire qui est principalement menacée par :
➢ La dégradation des terres arables (cultivables), due à des pratiques agricoles non durables, et la pression foncière qui en découle
➢ Le manque d’accès aux engrais et intrants de qualité, qui ne permet pas de rendements efficaces
➢ La faible production en produits d’origine animale (œufs, lait…) due à l’accès difficile et le coût élevé de la nourriture conventionnelle pour les animaux

2. Apporter des solutions innovantes et financièrement intéressantes pour améliorer la gestion des déchets dans les villes africaines, qui posent aujourd’hui des problèmes sanitaires graves :
➢ Les déchets putrescibles attirent une faune nuisible (moustiques, mouches, rats, etc.) et favorisent le développement de maladies telles que le choléra, la malaria, les hépatites…
➢ Les écoulements de ces décharges sauvages rejoignent les nappes phréatiques et les cours d’eau et provoquent des pollutions graves, qui menacent l’utilisation de ces eaux et sols

3. Développer la production d’insectes comme nourriture pour l’élevage, afin de réduire les coûts de productions, ainsi que les impacts sociaux, économiques et environnementaux que provoquent les systèmes d’élevage conventionnel :
➢ L’élevage consomme actuellement 70% des sols agricoles dans le monde, directement ou indirectement (production de nourriture animale). La production de nourriture pour le bétail constitue un gaspillage de ressources alimentaires qui pourraient nourrir directement les humains : il faut en moyenne 10kg de protéines végétales pour produire 1kg de viande bovine !
➢ La production d’insectes nécessite beaucoup moins de ressources en terres, substrat et eau, et certains de ces insectes peuvent même être élevés sur des résidus, contribuant ainsi à la réduction et au recyclage de déchet organiques, dont la gestion est problématique dans les villes.

Développer des modèles de production intégrées avec les communautés

Le projet en cours au sein du Ghana Permaculture Institute (GPI), vise à établir et évaluer collectivement un modèle de production intégré à faible coût, sur de petites surfaces, et articulé autour des éléments suivants :

1) Un poulailler « rotatif » : Le but est de cultiver des parcelles où les poules ont séjourné préalablement, « nettoyant » le sol des « mauvaises herbes », et le fertilisant par leurs fientes. Ainsi une même parcelle est doublement rentabilisée.

2) Le recyclage des déchets urbains au moyen de larves de Hermetia illucens, destinées à l’alimentation des poules pondeuses :
• Ces larves se nourrissent des déchets organiques. Leur grande capacité de « bioconversion » des déchets en fait des championnes de l’assainissement.
• Ce faisant, elles présentent un taux de croissance exceptionnel en 15 jours, et constituent une source de nourriture protéinée avec un vrai potentiel d’amélioration des élevages.
• De plus, la digestion des déchets organiques par les larves aboutit à un co-produit : un compost dont la teneur en nutriment permet d’améliorer la fertilité des sols. La plupart des microbes sont neutralisés par les larves, ce qui en fait un engrais naturel sans danger !

3) Des potagers à haute productivité sur de petites surfaces rentabilisées par la double production d’œufs et légumes. Ces jardins de case très productifs, et sans intrants externes (engrais chimiques, pesticides…) permettent en outre une diversification des revenus et une meilleure autonomie alimentaire des foyers vulnérables.

La recherche-action pour assurer une durabilité et un essaimage

Le schéma de production intégrée a été identifié par les partenaires comme particulièrement prometteur, et très porteur en regard du contexte.
Cependant, pour être réellement adapté aux conditions locales et atteindre un vrai potentiel de diffusion, les modalités du projet devront être définies de façon conjointe, en impliquant dès le départ les producteurs locaux.

C’est à travers ce processus d’expérimentation et d’évaluation collective des résultats, que la recherche appliquée participative (ou recherche-action) identifiera et développera les aspects suivants :
- Un modèle de production de larves simple, à faible coût et durable : caractérisation des déchets et de leur efficacité comme substrat, données fiables sur la capacité de production des larves, fonctionnement de petits systèmes autonomes à base de matériaux de récupération…
- Identification d’un régime adapté aux poules pondeuses : évaluation rigoureuse de la valeur nutritionnelle des larves et l’impact sur la santé et les performances des pondeuses (en comparaison à un poulailler « témoin »), définition de la formulation optimale, ...
- Essais comparatifs de cultures potagères : avec des essais croisés entre les parcelles témoins (« pratiques paysannes » classiques), parcelles de poulailler rotatif, et incorporation du « compost » ou digestat des larves. Les rendements seront analysés avec le groupe
- Evaluation globale du système intégré et de ses contraintes (coût, pénibilité, opérationnalisation), et adaptation des paramètres en fonction des observations et apports du groupe
- Développement collectif d’un modèle de fonctionnement social : mise en place de poulailler collectif, système décentralisé de production de larves, gestion collective des résidus/substrats, etc.


Lien du site: https://permacultureghana.wordpress.com/

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
30/09/2018 5.6185 $ (à venir)
31/10/2018 3.3711 $ (à venir)
30/11/2018 5.6185 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes