Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso LA CHAPELLE à Toulouse !. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer LA CHAPELLE à Toulouse ! utilisez Lilo !

LA CHAPELLE à Toulouse !

Permettre l'expression des alternatives en rachetant collectivement La Chapelle, lieu d'expérimentation sociale et politique à Toulouse depuis 1993 !

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

80 $
LA CHAPELLE, un lieu alternatif toulousain propice aux expérimentations

LA CHAPELLE, un lieu d'expérimentation sociale

LA CHAPELLE est un lieu d'expérimentation sociale, politique et artistique qui existe à Toulouse depuis 1993.
Ce lieu est autogéré bénévolement et sans subventions par l'association Atelier Idéal qui a enfin la possibilité de pérenniser son action via la signature d'un bail de 40 ans avec la Mairie.
En contrepartie, l'association va devoir faire des travaux de mise au normes d'accueil du public, et cherche donc à collecter des fonds pour cela.
L'association envisage même un rachat collectif une fois les travaux de mise aux normes réalisés et validés !

1993, Planète en Danger !

En 1993, à l’issue d’une action de rue pour dénoncer la main-mise de la promotion immobilière sur l’aménagement de la ville, l’association PLANÈTE EN DANGER investit une ancienne chapelle, laissée à l'abandon depuis plusieurs années par l’Évêché et promise aux promoteurs.

Initialement conçue comme un atelier de travail, au service des actions militantes de l’association, La Chapelle s’est peu à peu affirmée comme un lieu d’intérêt général, au service de la vie sociale, militante et associative toulousaine.

Jiri Volf, poète tchèque, a fini ses jours dans cette chapelle désertée et avait écrit que la chapelle était "l’atelier idéal". L’expression est restée pour nommer la nouvelle association en charge de gérer et d'animer le lieu : l'association ATELIER IDÉAL.

Poursuivant les intentions de l'association Planète En Danger, les bénévoles de l'Atelier Idéal tentent au quotidien de créer une autre forme de militantisme, notamment en utilisant le spectaculaire ou la plastique comme vecteur d'information.

Depuis près de 25 années, des dizaines de milliers des personnes et des centaines d’associations ont fréquenté ce lieu unique à Toulouse, lieu de lien social majeur et de défense de causes innombrables, notamment autour de la préservation de l'environnement.

Un lieu d'intérêt général !

Un lieu de lien social

La Chapelle est un lieu d’intérêt général de par les rencontres qu’elle permet de susciter, rencontres souvent sensibles et intimes sur des sujets brûlants.
Quelques exemples : à propos des indiens zapatistes avec le Collectif CHIAPAS dès 1995, autour de l’ex-Yougoslavie de 1996 à 2004 avec l’association Guernica ADPE (festival Du Monde aux Balkans, occasion de rencontres fraternelles entre des peuples déchirés avec, par exemple, en 2002, la venue du général Divjak, défenseur de Sarajevo, auteur du livre « Sarajevo Mon Amour »), à propos du conflit israélo-palestinien avec des rencontres exceptionnelles entre palestiniens et juifs sur la question des territoires occupés (2003), avec les familles rRoms de Toulouse, depuis 2010, par le biais de conférences, projections-vidéo, de moments de cuisine collective et de soirées dansantes (festival "Tous les chemins mènent aux rRoms").

Un lieu d’expérimentation associative

La Chapelle a en effet permis à différentes associations de développer des actions alternatives innovantes de façon pérenne. En 2004, La Chapelle accueille ainsi une des premières AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) de la région Midi Pyrénées. L'AMAP vient se poser comme une alternative crédible et non démentie à l'inéluctable disparition de nos paysans. Les producteurs Christophe Henry, Émile Pautou, Michel et Béatrice Mathieu ont partagé tour à tour leur récolte avec un nombre d'adhérent·es toujours croissant.
En 2007, l'AMAP fruits de Suzy est venue compléter cette expérience où des citoyens s'engagent à
pérenniser de petites exploitations agricoles, solidaires entre eux et vis-à-vis du paysan.
En 2016 enfin, un nouveau projet d'AMAP Viande a vu le jour, et il faut noter que la plupart des
AMAPs légumes des quartiers environnants (Arnaud-Bernard, Amidonniers, 7 Deniers, Minimes, …) ont
été essaimées grâce à l’énergie militante des premiers amapiens de La Chapelle.
Depuis 2017, un espace est en cours d'aménagement pour accueillir également le KIOSK, librairie militante & associative, gérée bénévolement en autogestion.

D'une façon générale, l’Atelier idéal assure un accueil spécifique pour chaque groupe ou association, qui a toute liberté pour investir le lieu. Cette spécificité permet aux associations de s’emparer de l’espace comme il le souhaite, parfois de façon originale, à l’image du groupe accueilli. Bien souvent, le matériel technique de La Chapelle est également mis à disposition des associations (chaises, tables, sono, lumières, projecteur et écran vidéo, ...).

Un lieu de défense de l'environnement

De par son engagement militant et son histoire, La Chapelle accueille de nombreuses associations dénonçant l’industrie nucléaire et ses lobbys : le réseau Sortir du nucléaire, l’association Les Amis de la Terre, le Collectif Anti-Nucléaire Toulousain, … Depuis 1993, conférences, débats, projections, spectacles traitent de cet enjeu fondamental. À noter ces dernières années les rencontres Le Nucléaire en question (2010) avec la participation exceptionnelle de vétérans des essais nucléaires français (association AVEN), Le spectacle Avenir radieux, une fission française (2012), pièce de théâtre jouée par Nicolas Lambert ou L’Impossible procès du nucléaire joué par la compagnie Brut de Béton (2011 et 2013).

Depuis ses premières prises de position anti-nucléaire, La Chapelle donne la parole aux initiatives
écologiques. Très tôt, les luttes contre les grands projets inutiles imposés (Aéroport de Notre-Dame des
Landes, barrage du Testet, …) ont pu y trouver un espace d’expression public.
La Chapelle défend aussi les modes de déplacement doux tels que le vélo. L’association Vélorution
toulousaine intervient régulièrement pour des prises de paroles sur la place du vélo dans la ville. En 2014,
se sont d’ailleurs tenues à La Chapelle les rencontres de l'Heureux Cyclage, le réseau national des ateliers
vélo participatifs et solidaires. Ce réseau a pour objet de promouvoir et valoriser l’activité des ateliers vélo,
visant à la promotion active du vélo basée sur le réemploi de vélos inutilisés et sur l’apprentissage de la
mécanique. La Chapelle se fait également l’écho des questions alimentaires : OGM, antispécisme, autonomie
alimentaire, accueil du festival de films Alimenterre, …

Le rachat collectif !

Après avoir déjà collecté plus de 28 000 euros grâce à notre Fonds de dotation, nous nous lançons dans le rachat collectif de LA CHAPELLE ! Pour compléter les participations que nous espérons par ailleurs, nous souhaitons utiliser LILO dont les utilisateurs cherchent justement à financer des projets sociaux et environnementaux comme le notre !


Lien du site: http://www.lachapelletoulouse.fr

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
30/09/2018 4.4948 $ (à venir)
31/10/2018 8.9896 $ (à venir)
30/11/2018 10.1133 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes