Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Expédition 7° Continent. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Expédition 7° Continent utilisez Lilo !

Expédition 7° Continent

Comprendre et réduire l'impact de la pollution plastique dans l'océan

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

3 $
La menace du plastique

Expédition 7° Continent

L’Association a pour objet, dans un cadre non lucratif, de mettre en place tous les moyens
humains, financiers, techniques et matériels nécessaires pour la réalisation des expéditions en
mer destinées à approfondir les recherches sur la pollution marine, ou effectuer de nouvelles
études relatives à l’écosystème marin et à analyser l’impact de la pollution plastique sur les
populations marines.

L'origine du Projet

C’est pendant sa traversée de l’Atlantique à la rame en solitaire que Patrick Deixonne, navigateur, explorateur, découvre la pollution par les déchets plastiques au cœur même de l’océan. Ce choc va modifier le cours de sa vie. Il se fixera un nouveau défi. Explorer les océans et témoigner, communiquer sur une réalité trop éloignée du regard des hommes. Il va organiser des missions d’exploration pour étudier ce phénomène et alerter le public et les politiques sur la gravité de la situation.

La Recherche

Comprendre les effets de la pollution de plastique sur l’équilibre des écosystèmes marins, c’est l’objectif du volet scientifique des Expéditions 7e Continent.
Des effets, un impact ; c’est certain il y en a. Mais dans quelle mesure ? Ces débris de plastique affectent la vie dans les océans ? Quel impact sur notre société, notre santé ? Certainement au-delà de ce que l’on imagine ou que l’on commence à concevoir. Dans le paysage français, ces expéditions dans les gyres sont des opportunités uniques pour les chercheurs de collecter des observations et de ramener des échantillons.

La mission Atlantique Sud

Pour comprendre comment les débris de plastique interagissent avec les organismes du milieu naturel, nous devons nous intéresser à leur composition. S’ils se fragmentent en plus petits morceaux, combien de temps vont-ils encore rester à la surface de la mer ou finiront-ils par couler. La composition et la morphologie des débris de plastique régissent aussi les mécanismes d’interaction avec le vivant (la formation et le développement du biofilm, les composés chimiques qu’ils transportent et comment pourront-ils éventuellement être transférés dans le milieu ou vers les organismes marins).
Tout est question de méthodologie. Nous avons des objets qui vont de l’échelle du mètre jusqu’aux particules de 10-9m avec un facteur d’un milliard entre les plus gros et les plus petits objets.


Lien du site: http://www.septiemecontinent.com

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
31/08/2018 0 $ (à venir)
30/09/2018 1.1237 $ (à venir)
31/10/2018 0 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes