Lilo est un moteur de recherche français qui vous permet de faire vos recherches web comme d’habitude, sans collecter vos données personnelles et en utilisant l’argent de la publicité pour financer gratuitement des projets sociaux et environnementaux.

En savoir plus

Pour aider à financer Code Animal pour Mettre fin à l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques en France utilisez Lilo !

Code Animal pour Mettre fin à l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques en France

Mettre en place une loi nationale de transition vers des cirques sans animaux en France.

Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

26 $
Ensemble pour en finir avec l'utilisation des animaux sauvages sous les chapiteaux en France !

En quoi croyons-nous ?

Code animal est une association de droit local 1908 inscrite au tribunal d’instance de Strasbourg et fondée en 2001.

Nous nous sommes spécialisés dans la relation entre l’humain et les autres animaux, plus particulièrement au travers de la captivité, que ce soit dans les cirques, dans les zoos, les delphinariums ou chez les particuliers en ce qui concerne les nouveaux « animaux de compagnie » (NAC). L’association défend l’idée de respect de tout être doué de sensibilité, humain ou autre animal.

Nos méthodes d'action sont la sensibilisation de l'opinion publique sur ces sujets (conférences, stand, publications), la sensibilisation des élus politiques, les actions en justice pour la libération d'animaux et la mise en place de jurisprudence et les enquêtes de terrain.

Entièrement bénévole, Code animal n’est affiliée à aucun parti politique ou religieux. Tous les dons servent à financer nos actions de sensibilisation, de lobbying ou de libération.

Le combat contre les animaux sauvages dans les cirques

La détention d'animaux dans les cirques soulève un ensemble de questions liées aussi bien aux conditions de vie de ces animaux qu'à leur utilisation dans les numéros mais également à la sécurité du public.

L'animal dans un cirque est contraint de survivre dans un milieu parfaitement inadapté à sa nature. L'exiguïté des cages, l'impossibilité de fuir, de former un groupe social équilibré et de développer une panoplie de comportements propres à son espèce, sont autant de facteurs de souffrances qui lui rendent l'existence particulièrement pénible.

À cette captivité forcée, s'ajoute la soumission à un dressage, le plus souvent violent, qui, en tout état de cause, nie la nature de l'animal. Il s'agit, en effet, de faire "plier" l'animal afin de le forcer à adopter une posture ou un comportement auquel il répugne puisque contraire à sa nature.

Les réactions de l'animal, face à ces conditions de détention et de coercition, sont principalement :
la résignation dans la folie : l'animal sombre dans un état dépressif, amorphe et présente des troubles du comportement tels le léchage des parois de sa cage (primates, fauves…), le balancement d'une patte sur l'autre (éléphants, hippopotames…), les allers-retours incessants (félins), dodelinement de la tête (éléphants, ours…), les automutilations (primates, perroquets), etc.
la fuite : lions (Bas-Rhin, 2000 –- Lyon, 2001 - Marseille, 2002), hippopotames (Ile de France, 2000 - Somme, 2004), macaque (Bouches-du-Rhône, 1999), éléphants (Lyon, 2000), tigres (Paris, 1999 - Nantes, 2000), etc.
l'attaque et l'agressivité extrême à l'égard des humains : ours (Paris, 1998 - Lyon, 1998), tigres (Strasbourg, 1997 –- Toulouse, 2003), chimpanzé (Gironde, 2004), éléphants (Béziers, 1964 - Paris, 2001 - Sorgues, 2006), etc.

Ainsi, Code Animal depuis a écrit le rapport "Derrière les Paillettes, le Stress" (2018 - Franck Schrafstetter, Céline Paterre et Julie Lasne) pour résumer la réalité des animaux de cirque. Nous avons ensuite pu envoyer ce rapport à toutes les mairies de France grâce à la collaboration avec la Fondation 30 Millions d'Amis afin de sensibiliser les élus locaux de ces problématiques, suite à notre campagne à destination des villes, plusieurs centaines de municipalités ont ensuite signé notre modèle de voeu symbolique pour prendre position et demander au Gouvernement une loi nationale. Ainsi notre voix est portée par des centaines de citoyens comme à Lille, Montpellier ou encore Strasbourg. Tous les jours de nouvelles villes nous rejoignent !

Oui aux cirques, mais sans les animaux !

Nous savons que de plus en plus de cirques sont en difficulté en France. Alors que les autres pays européens ont déjà mis en place un projet de transition vers des cirques sans animaux, la France est en retard sur ce domaine et tarde à encadrer la fin des spectacles avec animaux. Votre soutien et vos gouttes nous permettent de pouvoir présenter notre campagne aux décideurs politiques et faire voter nos propositions de loi pour des cirques sans animaux en France.
Code Animal est ainsi déjà en relation avec le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et du cabinet de la Ministre.

Vos gouttes pour nous aider !

Code Animal est une association qui ne fonctionne qu'avec le soutien de ses membres. Nous ne percevons pas de subventions publiques et toute notre petite équipe est uniquement composée de bénévoles. Nous avons ainsi besoin d'argent pour pouvoir nous déplacer sur place pour filmer les conditions de détention des animaux afin de sensibiliser l'opinion publiques et agir auprès des services vétérinaires, avoir un réel suivi pour nos actions en justice, pouvoir nous déplacer pour rencontrer les décideurs politiques et les informer sur ces sujets ou encore diffuser nos informations via l'impression de tracts, rapports ou supports d'affichages dans les lieux publics (métros).

Vos gouttes et soutien sont essentiels pour pouvoir continuer nos actions et travailler plus facilement sur la mise en place d'une réglementation nationale pour une transition vers des cirques sans animaux en France.

Aussi vos gouttes pourraient également permettre à la libération des animaux lorsque nos actions de justice aboutissent : payer le transport, l'émission de documents nécessaires et autres frais engendrés.


Lien du site: http://www.code-animal.com/

Le projet n'a pas encore de paiements.
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes