Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Baudet du Poitou et cheval de Trait poitevin. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Baudet du Poitou et cheval de Trait poitevin utilisez Lilo !

Baudet du Poitou et cheval de Trait poitevin

Sauvegarder et développer deux races locales en danger critique d'extinction

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

112 $
En fait, sous l'appelation races mulassières du Poitou, se cachent 3 races équines locales, aux qualités remarquables et aux destins étroitement liés : le cheval de Trait poitevin, l'âne Baudet du Poitou et... la Mule poitevine, fruit d'un croismeent entre une jument de Trait poitevin et un étalon Baudet du Poitou (ce qui implique que la mule poitevine ne peut exister qu'en présence de Traits poitevins et de Baudets du Poitou...)

Une association nationale pour regrouper tous les passionnés de ces deux races

L'association et ses 300 adhérents répartis dans toute la France, travaillent à éviter la disparition du Trait Poitevin, du Baudet du Poitou et aussi, par voie de conséquence, de la Mule Poitevine.
L'association a décliné son programme d’élevage en trois piliers : Sélection, Valorisation et Promotion .
Le pilier sélection regroupe l'organisation de concours d'élevage et d'approbation de reproducteurs, l'édition d'un livre des naissance et de listing d'étalons, la gestion d'un pool d'étalons mis à disposition des éleveurs, les conseils d'accouplement pour gérer la diversité génétique des races et le programme Gene avenir pour accompagner les éleveurs suivant les recommandations d'accouplement. (prise en charge d'une partie des frais liés à la mise à la reproduction).
Le pilier valorisation regroupe l'organisation de concours d'utilisation (attelés ou montés), le soutien des utilisateurs participant à des compétitions équestres, le débourrage des équidés pour faciliter leur commercialisation, la mise en relation des acheteurs et vendeurs via des listings d'animaux à vendre, et l'organisation de journées de présentation.
Le pilier promotion regroupe l'organisation du concours national de nos races, la participation à des salons agricoles et équins (Salon de l'agriculture de Paris, Equita Lyon…), , la mise à jour d'un site Internet et d'une page facebook, la réalisation de documents de communication (brochures, banderoles, posters...

L'histoire des Traits poitevins et des Baudets du Poitou est étroitement liée.

Dans le Poitou du XIXème siècle, l'industrie mulassière était prospère ; les juments Trait poitevin étaient quasi exclusivement saillies par des Baudets du Poitou, pour donner naissance à des hybrides exceptionnels : les mules poitevines. Grandes et robustes (entre 1,60 et 1,70 m au garrot, et entre 650 et 700 kg) ces mules étaient réputées dans le monde entier, et le Poitou en exportait jusqu'à 20 000 par an. Quelques éleveurs perspicaces faisaient toutefois saillir au cheval leurs juments vieillissantes, afin d'en conserver la souche.
La suite de l'histoire, vous la connaissez... arrivée des 1ers tracteurs, motorisation...
Il faudra attendre les années 1980 (pour le Baudet du Poitou), et 1990 (pour le Trait poitevin) pour que le syndicat d'élevage mulassier (l'actuelle A.N.R.M.P.), soutenu par le Parc Régional du Marais poitevin et les Haras nationaux, mette en place un vaste plan de sauvegarde.
Les effectifs sont alors au plus bas.
En moins d'un siècle, on est passé de 180 à 24 ânesses du Poitou (il y avait peu d'ânesses car elles étaient uniquement utilisées à la production d'étalons Baudet du Poitou) et de 40 000 à 75 juments Trait poitevin !
Depuis presque 40 ans, tous les acteurs de cette sauvegarde se mobilisent au quotidien (éleveurs, collectivités et organismes agréés).
Si les efforts accomplis pour la sauvegarde du Baudet du Poitou semblent avoir porté leurs fruits, force est de constater que les effectifs de Trait poitevin (la plus petite des 9 races françaises de chevaux de trait) continuent inexorablement de baisser... 60 naissances en 2018 !!! S'ils S’il s’agissait d’une espèce sauvage, elle serait qualifiée « en danger critique d’extinction »...
Quant à la mule poitevine, ses effectifs ont aussi, bien évidement, considérablement chuté ((une vingtaine de naissances par an), mais vous l'aurez compris, il ne s'agit plus d'une priorité. L'urgence aujourd'hui est de remonter les effectifs Trait poitevin et Baudet du Poitou, et donc de produire en race pure (autrement dit faire naître des poulains et des ânpons) : lorsque la jumenterie sera suffisante, les éleveurs pourront faire repartir l'industrie mulassière.

Un patrimoine exceptionnel à sauvegarder

Remonter les effectifs de ces races nécessitent de leur trouver des débouchés;
Nous sommes convaincus que nos races ont leur place dans la société moderne. Encore faut-il le faire savoir;
Autant tout le monde a entendu parler du Baudet du Poitou, autant peu de personnes connaissent ses aptitudes (que peut-on faire aujourd'hui avec un Baudet du Poitou ?). Pour le Trait poitevin, l'enjeu est déjà dans un premier temps de se faire connaître (tout le monde connaît le Percheron, mais qui sait qu'il existe 9 races de chevaux de Trait en France, dont la plus menacée est le Trait poitevin ?). Dans un second temps, il faut à-aussi faire connaitre ses compétences (un cheval calme, proche de l'homme, élégant, polyvalent...). Enfin pour la Mule poitevine, qui est un animal de travail par excellence, le challenge est de sortir des à-priori sur son caractère. Mais le développement des effectifs doit également passer par un accompagnement des éleveurs pour la mise à la reproduction.

Mieux faire connaître ces deux races et leurs aptitudes et améliorer la reproduction.

Des fonds supplémentaires permettrait à l'association :
- d'une part, d'améliorer le matériel de communication et d'être présents sur des événements plus nombreux et plus variés
- d'autre part, de mener des études destinées à améliorer la fertilité des reproducteurs et à diminuer l'incidence de certaines pathologies rencontrées chez ces équidés.


Lien du site: http://www.racesmulassieresdupoitou.com

Date Montant HT
Mois en cours 44.948 $ (estimation)
Reste à payer 80.9064 $
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes