Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso APAF Association pour La Promotion des Arbres Fertilitaires de l’agroforesterie et la foresterie. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer APAF Association pour La Promotion des Arbres Fertilitaires de l'agroforesterie et la foresterie utilisez Lilo !

APAF Association pour La Promotion des Arbres Fertilitaires de l’agroforesterie et la foresterie

Planter des arbres pour fertiliser les sols en Afrique

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet
124 $
$
L'APAF met en œuvre une technique agroforestière simple, efficace et validée : l'introduction d'arbres fertilitaires dans les champs des paysans.

Notre structure et Description du projet

APAF-internationale est une association spécialisée dans la vulgarisation de techniques agroforestières en milieu paysan africain. Elle a en charge principalement de fournir un appui aux APAF africaines dans la recherche de bailleurs pour financer les projets agroforestiers dans leur pays respectif. Actuellement une APAF existe au Togo, au Burkina-Faso et au Sénégal et une APAF au Mali vient de se créer.

La technique agroforestière principale utilisée sur nos réalisations consiste à introduire des arbres fertilitaires (légumineuses arborescentes) dans les champs des paysans. Ceux-ci cultivent en dessous et autour de ces arbres fertilitaires qui ont la particularité d’être conviviaux avec les plantes cultivées.
Cette technique agricole africaine ancestrale que l’APAF a réactualisée permet aux paysannes et paysans africains d’abandonner la culture itinérante sur brûlis et de cultiver les mêmes parcelles de terre, année après année, de génération en génération de paysans, sans utiliser de coûteux intrants externes (engrais chimique et pesticide de synthèse), ceci tout en reboisant les terroirs de leurs villages.
Nos actions

Au Togo :
Depuis 1993, l'APAF-Togo et les paysans ont mis en place 30 000 champs agroforestiers (1,5 ha chacun en moyenne) et 2 900 forêts dans 530 villages et hameaux. 70 % des champs agroforestiers de l'APAF au Togo sont des champs de café-cacao associés à des cultures vivrières, les 30 % restant sont destinés aux cultures vivrières ou maraîchères. Principal financement : UE : Programme d'Appui aux initiatives d'Agroforesterie et de Foresterie villageoises au Togo (PAFVI)

Au Burkina-Faso :
Depuis 2005, l'APAF-Burkina a formé plus de 3 000 paysans et planté près de 500 000 arbres. Financement : Région Languedoc Roussillon, Néré, Helvetas, WBI, Ingalan, FARM, Zébunet, ARM, Napam-Béogo, fonds propres.

Au Sénégal
Depuis 2013, l'APAF-Sénégal a déjà formé plus de 1 000 paysans et planter près de 400 000 arbres. Financement : Champs de Mil, ASP

Origine du projet

Le premier projet agroforestier de l’APAF existe depuis 1992 dans la partie Sud-Ouest du Togo. Cette phase pilote a été consacrée essentiellement à l’identification des arbres fertilitaires du milieu par enquête auprès de vieux paysans et observation naturaliste, la mise au point pratique des techniques agroforestières et le développement de la méthodologie d‘intervention dans les villages. Elle a duré cinq (5) années et a été financée par l’AGCD (Coopération Belge), puis par l’Union Européenne. Son travail est internationalement reconnu (cf. infra). Depuis les années 2000, APAF-Togo a fait des émules et des structures du même nom existent actuellement au Burkina-Faso, Sénégal et en France.

Les objectifs du projet et ses avantages

Le but de l'APAF internationale est d'amener les paysannes et paysans africains à pratiquer les techniques d'implantation d'arbres fertilitaires dans leurs champs cultivés, de façon à résoudre durablement les problèmes nutritionnels, environnementaux et économiques qu'ils rencontrent quotidiennement.
Aujourd'hui, pour les paysans, l'utilisation de nos techniques permet :
de fertiliser naturellement et durablement leur sol sans utiliser d'intrants externes coûteux et dangereux,
D'augmenter les rendements et la productivité et de diversifier leurs productions,
de garantir la sécurité alimentaire,
de réguler les cycles de l'eau et d'en améliorer ses ressources,
de produire du bois d'oeuvre et de service dans leurs champs,
de produire du fourrage avec les feuillages en saison sèche,
de réduire le travail des femmes : elles récoltent du bois dans leurs champs agroforestiers au lieu de faire des dizaines de kilomètres pour trouver leurs fagots,
d'avoir une solution technique économique pour les productions biologiques,
de participer à la lutte contre les changements climatiques.

Quelles actions soutiendra la collecte sur Lilo ?

APAF Sénégal, Togo, Burkina-Faso, Mali …
Formation des paysannes et paysans à l'implantation d'Arbres Fertilitaires (A.F.) directement dans leurs champs individuels ou collectifs, à la mise en place des pépinières et à la conduite des A.F. dans le temps (élagages et abattages sélectifs)
Formation à la mise en place de clôtures et de haies vives pour protéger les champs complantés d'A.F. de la divagation des animaux ;
Formation des paysannes et paysans à la lutte contre les feux de brousse (régénération des forêts).
Recherche-action : capitaliser et diffuser les informations sur les A.F., récoltées par les différentes APAF africaines.


Lien du site: http://www.ong-apaf.org

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
30/06/2018 7.8659 $ (à venir)
31/07/2018 4.4948 $ (à venir)
31/08/2018 10.1133 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes