Le saviez-vous ? Le moteur de recherche Lilo.org permet de financer l'asso Acasă pentru toţi. Tous les soutiens comptent !

En savoir plus

Pour aider à financer Acasă pentru toţi utilisez Lilo !

Acasă pentru toţi

Créer un lieu favorisant la rencontre et la découverte de l'autre, promouvant la culture et la diversité et permettant la sensibilisation à l'écologie pour les différentes générations du village moldave d'Horodişte.

Partager ! Mobilisez vos proches pour soutenir ce projet

$

191 $
Depuis déjà plusieurs années, l’association franco-moldave « Vent d’Est » intervient au sein du village d’Horodişte en Moldavie. Plusieurs pôles sont développés par l’association, notamment celui de l’animation des enfants du village et des alentours. Vent d’Est a acheté cette année une vieille maison abandonnée depuis longtemps. L’association aimerait rénover cette bâtisse afin de la transformer en maison d’accueil et de la culture pour les habitants. Par ce biais, son but est de développer la vie communautaire du village via l’animation des enfants, la sensibilisation au recyclage, l’organisation de projection de films et d’ateliers divers (cuisine, musique, théâtre,...) et la création d’un espace de rencontre pour les personnes âgées isolées.

Vent d'Est, le porteur du projet

L’association Vent d’Est voit le jour en 2002 suite à l’initiative d’un couple, Tatiana et Thierry Ernst. Tatiana est moldave tandis que Thierry, français, organise et participe à des actions humanitaires en Europe de l’Est et dans les Balkans depuis 1990.
Les premières actions de Vent d’Est vont s’orienter vers une maison d’enfants défavorisés de Chisinau où 85 lits seront changés, les sanitaires rénovés et de nombreuses animations organisées. En 2005, suite à la réorganisation des maisons d’enfants par le gouvernement moldave, Vent d’Est cesse son action à Chişinau et se réoriente vers les villages de Moldavie. Les villages moldaves concentrent en effet une grande partie de la pauvreté nationale.
Suite à une rencontre, le choix du village se porte sur Horodişte, petit village situé à 85 kilomètres de la capitale Chişinau, soit 1h30 de trajet en voiture (en raison du mauvais état des routes moldaves). Les premières actions de l’association seront centrées sur l’aide à l’école locale. Il devient ensuite évident à Vent d’Est qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure en proposant aux populations du travail afin de fixer les habitants au village et d’éviter ainsi les exodes, souvent dramatiques, de travailleurs moldaves vers l’Union Européenne ou la Russie.
L’achat d’une maison dans le village permet à l’association d’avoir un pied à terre à Horodişte et de pouvoir commencer à accueillir des volontaires et ainsi organiser des animations et activités pour les enfants des écoles. En 2010, les projets de l’association prennent de l’ampleur suite à l’installation en Moldavie du couple fondateur Tatiana et Thierry. En décembre 2011, après pratiquement un an d’âpres négociations, l’ancienne école du village est rachetée par l’association et le double projet de l’éco-pension et de l’atelier de transformation de fruits peut démarrer.
Aujourd'hui, l'équipe de Vent d'Est s'est agrandie et se compose d'une équipe résidant en Moldavie et d'une équipe de correspondants français. Elle est soutenue par des partenaires français et moldaves et accueille actuellement une volontaire en Service Volontaire Européen.
Les objectifs de Vent d’Est :
• Améliorer la situation économique de la région d'Horodişte
• Soutenir les populations défavorisées
• Proposer une alternative à l'immigration
• Développer le tourisme solidaire
• Développer la coopération locale et internationale
Les sources de nos revenus sont le fruit des cotisations, de l'organisation de repas, de la vente et fabrications de produits artisanaux, de dons et subventions. L'intégralité des sommes récoltées par Vent d'Est est réinvestie dans les actions de l'association.

Un local pour développer nos activités

Depuis plus de 10 ans, Vent d’Est est implanté à Horodişte, déjà à cette époque des volontaires venaient animer les enfants dans l’école, mais sans aucun local précis ne leur étant alloué.
Plus tard, des jeunes en Service Volontaire Européen (SVE) sont également intervenus pour une durée d’un an dans l’école par le biais de l’organisation d’activités pour les enfants. L’école d’une centaine d’élèves est composée de 9 classes, les enfants y sont âgés de 7 à 15 ans. Malheureusement, le directeur n’a jamais pu mettre à disposition un local exclusivement réservé aux animations des enfants. Les SVE devaient partager le local avec les professeurs, devant parfois interrompre ou annuler l’animation car un cours débutait. Des solutions ont tenté d’être mises en place, par exemple par la modification des plages horaires des animations. Ces dernières étaient organisées après les horaires de classe, mais cette fois c’est le personnel d’entretien et le concierge qui étaient dérangés dans leur travail. De plus, rares sont les parents qui n’ont pas besoin de l’aide de leurs enfants après l’école, surtout du printemps à l’automne où le travail agricole est massif, peu d’enfant se rendaient donc aux activités prévues après les cours. Cette situation est compliquée car les enfants sont très demandeurs et les volontaires sont très motivés, mais faute d’infrastructures, chacun reste sur sa faim. C’est pourquoi nous aimerions créer un lieu qui soit accessible à tous, avec des horaires adaptés aux obligations des enfants. Ceux-ci pourraient se rendre au centre d’accueil après avoir aidé leurs parents. Nous ne serions plus tributaires des horaires scolaires, pouvant même animer pendant les vacances.
De plus, nous stockerions notre matériel d’animations en sécurité dans ce nouveau lieu, sans gêner qui que ce soit.
Depuis cette année, des cours de français sont donnés aux villageoises qui travaillent l’été en tant que cuisinières pour Vent d’Est. Ces femmes sont demandeuses et ont soif d’apprendre quelques rudiments de la langue française pour pouvoir communiquer avec les volontaires majoritairement francophones qui nous rejoignent durant la période estivale. Faute d’infrastructures, ces cours sont donc organisés au domicile des élèves. Mais cette situation n’est pas l’idéale, certaines femmes n’osant pas se rendre chez d’autres habitants. Notre maison d’accueil ferait donc également office d’un lieu neutre dans lequel chacun sera le bienvenu.

Nos objectifs principaux

- Création d’un lieu pouvant accueillir toutes les générations afin de favoriser la rencontre et la découverte de l’autre, et leur permettant de sortir de leur cadre de vie souvent difficile. Par des ateliers tantôt dédié aux jeunes, tantôt aux personnes âgées, par des cours de français aux adultes, notre maison d’accueil sera un véritable carrefour des rencontres. Trop souvent les personnes âgées s’isolent et ne sortent plus de chez elles, notre centre deviendra une bonne occasion de se réunir, de discuter mais surtout de partager.
- Création d’un lieu qui promeut la culture et la diversité. Beaucoup de volontaires ayant une formation particulière nous proposent chaque année leur aide. Malheureusement leurs projets ne se passent pas toujours comme prévus faute de locaux. Nous désirons créer un lieu d’accueil pour ces artistes de passage qui pourront organiser des ateliers d’initiation à la peinture, à la photographie, au théatre, à la musique ou encore des ateliers de sensibilisations à l’hygiène dentaire, à la contraception,…
- Création d’un lieu permettant la sensibilisation à l’écologie et aux notions de recyclage. Sensibilisation de tous, mais plus particulièrement des enfants qui sont la génération de demain. Le recyclage est en effet un gros problème en Moldavie. Par nos ateliers, nous aimerions faire comprendre aux jeunes la valeur d’un objet usé qui peut redevenir utile si il est détourné de sa fonction première.

Vous soutiendrez le financement des travaux

Les travaux seront exécutés en binôme, entre des équipes de professionnels du village et nos volontaires. Nous souhaitons faire intervenir les habitants du village dans notre projet en les rémunérant pour leur travail mais aussi impliquer des volontaires afin de baisser les coûts de rénovation.
La rénovation de la toiture et la reconstruction d’un mur seront les premiers travaux à réaliser. Ensuite, un gros travail de démolition de certaines cloisons sera mis en place afin de créer de l’espace.
Cette maison ne possède une arrivée d’eau que dans la cour. L’eau sera donc amenée jusque dans la future cuisine qui sera équipée d’un évier pour les différents ateliers.
Les sols seront remis à niveau par le coulage d’une chape de bêton que nous recouvrirons ensuite de carrelage. Une partie de la maison possède un plancher que nous rénoverons.
Le système électrique sera remis à neuf et sécurisé. Celui-ci sera renforcé afin d’accueillir un four, des convecteurs électriques, un projecteur ainsi que l’entièreté de l’éclairage.
Nous conserverons l’ancien système de chauffage au bois et le renforcerons par des convecteurs électriques.
Les travaux de menuiseries seront réalisés par le menuisier du village.
Les travaux de finitions seront confiés aux volontaires et la décoration en matériaux recyclés sera menée par notre équipe accompagnée des enfants du village.
Les extérieurs seront également aménagés afin de permettre le déroulement d’activités extérieures aux beaux jours. Des toilettes sèches y seront installées.


Lien du site: http://ventdest.org

Ce projet n'a pas encore publié d'actus.

Date Montant reçu HT
30/05/2018 115.7411 $
30/09/2018 8.9896 $ (à venir)
31/10/2018 10.1133 $ (à venir)
30/11/2018 6.7422 $ (à venir)
Lilo reverse l'argent tous les mois, à partir de 100€.

Questions Fréquentes